Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Marie-Anne Montchamp pose la première pierre d'une maison de retraite "abordable" à Paris

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 09/05/2011

0 commentaires

Marie Anne Montchamp pose de la premiere pierre de l'ehpad de BellevilleC’est au pied du métro Télégraphe, dans le vivant quartier du 19ème arrondissement de Paris, que le Groupe Humanis, 3ème groupe de protection sociale, a choisi d’installer son futur Ehpad, l’Ehpad Claude Chappe — Les jardins de Belleville” baptisé ainsi en mémoire du célèbre inventeur du télégraphe.

C’est en présence de Marie-Anne Montchamp, Secrétaire d’Etat aux solidarités et à la cohésion sociale, Roger Madec, Maire du 19ème arrondissement et Liliane Capelle, Adjointe au Maire de Paris chargée des seniors que Georges Bouverot, Michel Villeminot et Damien Vandorpe, respectivement Président, Vice président et Directeur général du Groupe Humanis ont officiellement posé le 5 mai dernier la première pierre de ce futur Ehpad. Dont l’ouverture est prévue au second semestre 2013.

Marie-Anne Montchamp : un projet qui répond aux objectifs du gouvernement



ehpad jardins de bellevilleUn Ehpad intégré dans la cité
La spécificité de l’Ehpad Claude Chappe — Les Jardins de Belleville” qui comptera 98 lits, dont 13 dédiés à l’accueil de personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés, est de s’intégrer dans la cité. Même si ce logement sera pour beaucoup de résidents le dernier, il doit d’abord rester un logement. D’où l’intérêt de le placer au coeur de la ville, dans un quartier chaleureux et commerçant, à proximité d’écoles et de crèches. L’Ehpad est aussi situé au pied du métro, d’un accès facile pour les familles qui pourront visiter leur proche à loisir.

Un bâtiment HQE
Soucieux de la qualité du cadre environnemental, le bâtiment répond à des exigences précises et devrait proposer un cadre plutôt agréable : jardin stimulatif sans végétaux allergisants, arrosé grâce à une récupération d’eaux de pluie.

Des tarifs accessibles à tous
Une attention particulière est portée au prix du tarif journalier. Il s’élève à 82 euros/​jour. Et comme le rappelle Roger Madec, maire du 19è, les Jardins de Belleville est une résidence habilitée à l’aide sociale et donc accessible aux personnes défavorisées”. Car Paris compte certes des habitants très riches, mais aussi les plus pauvres au niveau national. Or ces personnes qui ont toujours vécu dans la capitale doivent pouvoir y terminer leur vie dans des conditions décentes.

Une enquête pour mieux comprendre les besoins
Georges Bouverot, le Président du groupe Humanis, a conclu son intervention en annonçant qu’il allait prochainement lancer une étude auprès de 50 000 de nos cotisants visant à mieux connaître leurs attentes face à la dépendance. Les résultats seront publiés début juin.” Et seront communiqués au gouvernement.

Pour en savoir plus : chiffres clés
- L’Ehpad Claude Chappe Les Jardins de Belleville est située au 259, rue de Belleville, 75019 Paris.
- Les travaux sont prévus de Janvier 2011 à Août 2013.
- La surface est de 5 710 m² organisés en 7 unités d’hébergement ouvrant sur un jardin stimulatif sécurisé.
- Le personnel soignant : 73 ETP prévus sur l’établissement (dont 45 ETP pour l’équipe médicale et para-médicale) soit 0,76 de ratio d’encadrement.
- Le tarif jour de l’hébergement prévisionnel : 82 € / jour valeur 2010.
- Le coût mensuel moyen s’élève à 2 460 €

- Coût et financement :
1. Pour l’acquisition du foncier, la démolition des constructions existantes et la construction du nouveau bâtiment : 29,9 M€ HT — 35,8 M€ TDC. Cette opération sera assurée par une Société Civile Immobilière créée entre des Institutions de Retraite Complémentaire (IRC) participant au projet.
2. Pour l’équipement en matériel et mobilier, les installations et agencements techniques : 3,6 M€ TTC. Cette opération sera assurée par une association Loi 1901 créée entre les IRC participant au projet.
3. Participent au projet les IRC des groupes de protection sociale suivants : Humanis (pilote du projet), Novalis Taitbout, Malakoff Médéric, Agrica, B2V, Réunica, Mornay et AG2R.
Actuellement, le taux d’équipement parisien reste encore déficitaire : 30 places d’hébergement pour 1000 personnes âgées de plus de 75 ans, alors qu’elle est de 80 pour mille pour la région Ile de France. Le coût pour le résident et sa famille sont élevés : la moitié des parisiens ne peut pas payer un hébergement en institution.

Humanis est le 3è groupe de protection sociale en france, issu du rapprochement entre les groupes Aprionis et Vauban Humanis
Il assure par le biais de ses institutions de retraite complémentaire le pilotage et la gestion interne de 12 établissements dont 3 à Paris.

Partager cet article

Sur le même sujet