Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

5ème risque : Roselyne Bachelot-Narquin prône un "socle massif de solidarité"

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/05/2011

0 commentaires

Premières décisions en juillet

Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, a indiqué mercredi 11 mai sur RMC et BFMTV qu’elle se montrait favorable à un socle massif de solidarité” pour financer la dépendance. Elle a ajouté qu’il n’était pas question de « privatiser » la perte d’autonomie et que les décisions seraient prises en ” juillet” par le président de la République”.
Progressivement donc, la grande réforme du financement de la dépendance annoncée prend l’allure d’une simple modernisation. Les tendances qui avaient relégué le recours sur succession aux marges du système par exemple sont maintenues.
Roselyne Bachelot a clairement précisé que le projet de généraliser le recours sur succession pour l’Allocation personnalisée d’autonomie était en train de s’éloigner. Mieux, l’idée d’une « cinquième branche” de sécurité sociale n’est plus exclue. 
Reste que les pistes de financement nouvelles ne sont pas légion. La ministre exprimé son refus de « faire peser une charge supplémentaire sur le travail” et les entreprises”. Par conséquent, la deuxième journée de solidarité qui pèserait sur les seuls salariés est exclue. La ministre a trouvé « indécent » que « certains touchent des allocations sans y contribuer”.
Le gouvernement n’exclut pas une hausse de 0,1 point de CSG qui rapporterait 1,3 milliard”, une taxation sur le patrimoine” et peut être un alignement de la CSG des retraités sur celle des actifs, une idée défendue par la CFDT”, a énuméré Roselyne Bachelot.
De même, la possibilité de transformer l’assurance vie en rente dépendance n’est pas une mauvaise idée”, indique la ministre.

Partager cet article

Sur le même sujet