Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Maladie d'Alzheimer : l'Aricept 23 mmg devient la cible d'une association de consommateurs

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/05/2011

0 commentaires

Public Citizen demande le retrait de la molécule

L’Aricept à 23 milligrammes, un médicament contre la maladie d’Alzheimer fait l’objet d’une campagne de la part d’une association de consommateurs. 

L’Aricept à 23 milligrammes, un médicament contre la maladie d’Alzheimer commercialisé par les laboratories Eisai et Pfizer aux Etat Unis pourrait s’avérer dangereux à fortes doses. Telle est la thèse de l’association Public Citizen de Washington (Etats Unis) qui a lance une pétition auprès de la agence sanitaire américaine, la Food and Drug Administration, pour qu’elle retire du marché américain ce produit dans sa formulation à 23 mmg. 

Pubic Citizen a, depuis sa création, lancé 34 pétitions contre autant de produits médicamenteux et a obtenu le retrait de 22 d’entre eux. Concernant l’Aricept, l’agence sanitaire américaine a homologue une comprimé de 23 milligrammes en juillet, quatre mois après que le brevet protégeant un comprimé dosé à 10 milligrammes soit tombé dans le domaine public. Les effets secondaires de ce nouveau produit se traduisent par des nausées, des vomissements et des saignements d’estomac.

Le laboratoire Pfizer n’a pas fait connaître sa réaction à la pétition de Public Citizen.

Thomas Finucane, Pr de gérontologie et de gériatrie à l’Université Johns Hopkins de Baltimore a signé la pétition.
Aricept a représenté un chiffre d’affaire de 417 millions de dollars en 2010 pour Pfizer ( 300 millions d’euros) et 323 millions de dollars pour le japonais Eisai.

Sur le site de Pfizer on peut lire que l’Aricept à 23 milligrammes réduit les symptômes de la maladie d’Alzheimer de manière plus efficace que le comprimé à 10 milligrammes. 

Partager cet article

Sur le même sujet