Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Roumanie : les migrations pour raison économique se traduisent par un abandon des "vieux"

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 23/05/2011

0 commentaires

Un phénomène qui devient massif en Bulgarie aussi

Les roumains qui migrent hors de leur pays pour chercher du travail en Europe de l’ouest, sont obligés d’abandonner leurs parents âgés. Une ONG dénonce un phénomène qui devient massif aujourd’hui.

Les personnes âgées sont abandonnées à elles-mêmes alors que leurs enfants vont chercher du travail dans d’autres pays d’Europe. Elles souffrent de solitude, de maladie et aussi de problèmes financiers » affirme Catalin Luca, psychologue roumain qui dirige Alternative Sociale”, une association d’aide aux personnes en difficulté.

Située à Iasi, dans le nord de la Roumanie, Alternative Sociale a au cours de ces deux dernières années fourni un soutien psychologique à plus de 1 000 enfants et personnes âgées.

Plus de deux millions de Roumains, des adultes
dans la force de l’âge et des dizaines de milliers de Bulgares ont émigré, principalement en Europe de l’Ouest.

Pour trouver du travail, ils ont laissé derrière eux des parents âgés dont certains sont en grande difficulté.

Alternative Sociale, est une initiative presque unique en Roumanie, qui a apporté de l’aide à plus de 400 personnes âgées l’an dernier. La Fondation Unicrédit a débloqué un budget pour réduire l’impact de l’immigration sur la population âgée qui vit au pays. 

Partager cet article

Sur le même sujet