Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Pharmacies : le nombre d'officines diminue

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 06/06/2011

0 commentaires
L’Ordre national des pharmaciens a publié le recensement annuel des pharmaciens au 1er janvier 2011 : pour la première fois en 2010 la croissance des effectifs s’est interrompue.

La démographie des pharmaciens confirme en 2010 certaines tendances observées les précédentes années précédentes

: vieillissement de la profession, augmentation de la féminisation et pour les pharmaciens qui exercent en mode libéral (biologie et officine) développement des exercices en associations (sociétés d’exercice libéral). Le maillage territorial des pharmaciens en contact avec le public est toujours harmonieux : il n’y a pas de désert pharmaceutique ni en zone rurale, ni en zone sensible.

La croissance globale des effectifs de pharmaciens marque un point d’arrêt pour la 1ère fois. La baisse, toutefois, est peu significative (0,1% soit 73 pharmaciens de moins qu’en 2009 avec 73 259 pharmaciens inscrits en 2010). Repli davantage marqué chez les pharmaciens libéraux titulaires d’officine ou de laboratoires de biologie médicale.

A noter également, l’évaporation des tous jeunes diplômés : 20% d’entre eux ne s’inscrivent pas à l’Ordre à l’issue de l’obtention de leur diplôme. Ils choisissent probablement des professions connexes ou d’autres voies (environement, cosmétologie, agro-alimentaire. Ce qui remet en cause l’attractivité de la profession” estime l’Ordre des pharmaciens.

Partager cet article

Sur le même sujet