Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les professionnels du handicap trépignent devant les promesses : assez de mensonges pour le Cdthed , l'Unapei demande 20 mesures urgentes

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 14/06/2011

0 commentaires

La deuxième conférence nationale du handicap s’est dtenue ce 8 juin 2011, à Paris, avec pour thème pour une société inclusive pour tous et à tous les âges de la vie”. Malgré toute la compassion dont a su faire peuve le Président de la République dans son discours de clôture, les associations restent largement sur leur faim.

Assez de mensonges ! Satisfaction de nos revendications ! lance le cdthed qui réclame que toutes les allocations et pensions soient relevées à hauteur du SMIC net, la suppression de la prise en compte des revenus du conjoint/​concubin/​PACsé dans le calcul de l’AAH et des autres allocations et pensions ; le retrait des mesures qui « plombent » le budget des personnes handicapées, malades ou âgées et de leurs familles (franchises médicales, forfait hospitalier, imposition des indemnités versées aux accidentés du travail, déremboursement des médicaments, etc. ) ; le renforcement de l’obligation faite aux entreprises et aux administrations d’employer au moins 6 % de travailleurs handicapés ; l’application intégrale des règles d’accessibilité (logements individuels et collectifs, commerces et établissements recevant du public, voirie, transports, etc) dans le respect de la date limite de 2015 ; l’intégration des assistant de vie scolaire (AVS) à l’Éducation Nationale (En savoir plus).

En clôturant la conférence nationale du handicap, le Président de la République a affiché la volonté de donner une impulsion nouvelle à la politique du handicap, indique L’Unapei dans son communiqué du 9 juin. L’Association déplore que seulement 4 des 20 mesures urgentes qu’elle demandait aient été satisfaites. Des interrogations demeurent et beaucoup reste à faire comme l’a d’ailleurs reconnu Nicolas Sarkozy”.

L’association apprécie la prise de conscience qui parait réelle sur l’insuffisance de la qualité actuelle de la scolarisation des enfants handicapés”, et l’annonce du recrutement des AVS (Auxiliaire de vie scolaire) sous forme de contrats aidés mais reste dans l’expectative concernant les modalités concrètes de leur remplacement. Elle se réjouir aussi de l’annonce de la création de 1000 postes en entreprises adaptées par an pendant 3 ans rqui répond à l’appel lancé par l’Unapei et les principales organisations du secteur.

En revanche l’Unapei regrette qu’aucune mesure concrète n’ait été annoncée sur les Esat (Etablissement ou service d’aide par le travail), qui sont confrontés à l’étranglement budgétaire mettant en péril la qualité de leur accompagnement auprès des personnes handicapées.

Enfin l’Unapei s’inquiète de l’absence de mesures concernant les personnes handicapées vieillissantes actuellement dans l’impasse. Elle demande que le plan dépendance apporte les réponses spécifiques aux besoins urgents et grandissants de cette population.

L’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) dénonce l’opération de communication que constitue en grande partie la 2e Conférence nationale du Handicap et prépare une consultation citoyenne pour 2012 Des promesses ont été faites par le Président de la République, mais les paroles ne suffisent pas. Les personnes en situation de handicap attendent des actes. L’APAJH est bien consciente que nous sommes dans une période préélectorale, ce qui exige sa vigilance. En conséquence, elle s’apprête à lancer dans les prochains mois une consultation citoyenne pour recueillir des témoignages pour une politique plus républicaine et plus solidaire du handicap lors du débat politique de 2012.”

Partager cet article

Sur le même sujet