Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La doyenne de l'Humanité était brésilienne

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 26/06/2011

0 commentaires

La supercentenaire est décédée à 114 ans

Maria Gomes Valentim classé par Guinness World Records comme personne la plus âgée du monde est décédé mardi 21 juin à quelques semaines de son 115ème anniversaire.

Maria Gomes Valentim, brésilienne, est née en 1896 à Carangola, dans l’Etat du Minas Gerais au sud-est du Brésil, où elle a vécu toute sa vie. Mme Valentim est décédée d’une pneumonie, selon le Groupe de recherche en gérontologie, qui garde la trace des plus anciennes populations du monde.

Avec cette disparition, Besse Cooper de Monroe, Géorgie (Etats Unis), regagne son titre de doyenne de l’humanité. Elle l’avait perdu lorsque les responsables avaient été en mesure de vérifier l’âge de Mme Valentim. Mme Cooper est âgée de 114 ans et 229 jours, selon le Guinness World Records.

Mme Valentim a épousé Joao Valentim en 1913 et est devenue veuve en 1946.Elle a eu un fils ensemble, quatre petits-enfants, sept petits-enfants et cinq arrière-petits-enfants, Guinness World Records a déclaré. Elle vivait chaque mois avec une pension équivalente à 338 dollars, montant du salaire minimum au Brésil.

Elle expliqué que sa longévité était le produit d’une diète salutaire”, qui comprenait café, pain, fruits, lait avec de lin et un verre de vin occasionnel. Guinness World Records a intégré Mme.Valentim dans le club des supercentenaires, ces personnes qui ont dépassé l’âge de 110 ans.

La personne la plus âgée à avoir jamais vécu, selon le Guinness World Records, a été Jeanne Louise Calment. Elle est décédée dans le sud de la France en 1997 à l’âge de 122 ans.

Mme Gomes se déplaçait en chaise roulante mais était encore capable de manger toute seule”.

Partager cet article

Sur le même sujet