Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'Université des Aidants ouvre un service d'entraide numérique pour les aidants du Val de Marne

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 04/07/2011

0 commentaires

Coaching virtuel à domicile

Université aidantsL’Université des Aidants, soutenue par le Conseil Général du Val de Marne (94) et cofinancée par le Fonds européen de développement régional (FEDER) est un projet de solidarité numérique au service des aidants familiaux. Elle expérimente un projet Solidarité et Intergénération ” où comment, sur le territoire du Val-de-Marne, l’entraide numérique intergénérationnelle mis en place par la plateforme SparkAngels, peut améliorer le bien-être des aidants.

Apprendre en ligne avec un accompagnateur
Le service consiste à aider les aidants dans l’apprentissage des nouvelles technologies par un service à distance.
L’aidant qui ne peut sortir et qui a des difficultés d’usage de son ordinateur ou qui veut apprendre à mieux utiliser un logiciel clique l’icone dédiée.
Il est automatiquement mise en relation avec une personne ressource de l’association Fraternité numérique”. Il s’agit de jeunes internautes labellisés par l’Université des Aidants”. Ces relations d’entraide intergénérationnelles sont accueillis avec plaisir.
Un partage d’écrans permet à l’aidant de montrer son problème à l’accompagnateur qui lui montre à son tour, comment le résoudre.
La session d’accompagnement peut être enregistrée pour être revue plus tardpar la personne qui en a beoin.

L’aidant peut devenir personne ressource“
Demain l’aidant qui a appris, peut devenir lui-même devenir personne ressource” ou accompagnateur local.
L’association stimule les compétences locales.

Service payant ?
Le modèle économique se cherche, explique Franck Rougeau, co-fondateur et président de Sparkom — SparkAngels.
Il faut solvabiliser la plateforme technique et les accompagnateurs/​personnes ressources.
> Soit les personnes ressources” sont des professionnels rémunérés par les personnes ayant besoin d’aides. Ces nouveaux professsionnels sont généralement issues des structures de réinsertion professionnelle
> soit les personnes ressources sont bénévoles (petits coup de pouce), il faut alors solvabiliser uniquement les système techniques. Aujourd’hui cette prise en charge est effectuée par les collectivités locales (CG 94).
> les deux systèmes peuvent aussi cohabiter

Dans le cadre de cette expérimentation, une heure d’accompagnement professionnel est offerte à chaque aidant participant au projet
Retrouvez ce service en ligne sur le site www​.universitedesaidants​.fr

Partager cet article

Sur le même sujet