Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

"A 84 ans, j'ai fêté mon anniversaire sur Facebook"

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 11/07/2011

0 commentaires

Le fossé numérique entre les générations décroit progressivement

Internet cesse d’être une exception dans les maisons de retraite. Des postes en libre service existent et sont utilisés par les résidents. Si l’on en croit un reportage du Monde​.fr, les quatre ordinateurs de la Villa Renée, foyer pour personnes âgées du Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne), sont toujours occupés. J’ai Skype, Windows Live Messenger, Facebook, ça fait beaucoup de messageries et de messages à envoyer”, confie Simone Job, 84 ans, qui a créé son propre site Internet ! 

Certes, 44 % des plus de 65 ans trouvent encore les ordinateurs trop compliqués. 30 % d’entre eux ne sont pas sûrs que les services disponibles sur l’Internet répondent à leurs besoins et 12 % pensent que le coût des nouvelles technologies est un frein à leur adoption (chiffres du Centre d’analyse stratégique). 

Mais les statistiques évoluent. Chaque année, de plus en plus de personnes âgées viennent gonfler les rangs des silver surfers”, les internautes aux cheveux gris. 28 % des plus de 70 ans possèdent un ordinateur, selon une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) menée en juin 2010. Un chiffre en hausse constante par rapport aux années précédentes : ils étaient 21 % en 2009, 17 % en 2008.

Près d’un quart (24 %) des septuagénaires ont désormais une connexion Internet, alors qu’ils n’étaient que 18 % en 2009. Parmi eux, plus de la moitié (54 %) surfe quotidiennement sur le Web.

Beaucoup de cyberseniors” ont compris qu’Internet est un moyen de garder leurs proches à portée de clic. La plupart des personnes âgées se cantonnent à cet usage classique’ d’Internet : envoyer ou recevoir des e‑mails. Ils sont encore peu nombreux sur les réseaux sociaux (7 % des utilisateurs de Facebook ont entre 60 – 69 ans, et seulement 1 % a plus de 70 ans, selon le Crédoc) et les démarches administratives et les achats en ligne en effraient encore beaucoup.

Nul doute que le fossé numérique entre les générations se résorbera avec le temps. Toute personne qui a connu le Web pendant sa jeunesse ou sa vie professionnelle continuera de « pianoter » une fois la retraite venue. 

Partager cet article

Sur le même sujet