Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les gérants de tutelle s'insurgent contre la représentation médiatique de leur métier

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 11/07/2011

0 commentaires

Une autre réalité existe disent-ils

L’Inter-fédération ANDP, CNAPE, FNAT, UNAF et Unapei qui regroupe des services mettant en oeuvre près de 300 000 mesures de protection juridique des majeurs ont publié le 13 juin un communiqué commun de protestation contre l’émission de télévision « Hors-série » du mercredi 1er juin 2011 intitulée « Tutelles : nos parents spoliés ? ».

Les membres de l’Inter fédération estiment que le parti pris télévisuel « de braquer les projecteurs sur quelques cas de mesures de protection qui se seraient déroulées en violation des règles civiles et pénales et sans aucune déontologie » aboutit à donner corps à une « théorie injuste du complot, de l’abus de faiblesse et de l’escroquerie ».

L’interfédération « ne met pas en cause les faits évoqués dans ce reportage » mais « s’insurge contre le parti-pris de dresser un portrait général systématiquement négatif sur la manière dont les mesures de protection sont exercées ». Les membres de l’inter fédération « estiment que L’instauration de règles plus strictes dans la gestion des comptes bancaires et des patrimoines des personnes protégées et le recours par les associations à un commissaire aux comptes sont systématiques ».

« Depuis le 1er janvier 2009 » concluent-ils, « nos associations se conforment scrupuleusement aux nouvelles obligations, pour aboutir à un service de protection digne et adapté aux standards du droit européen. Il serait utile qu’enfin les medias s’emparent d’un sujet d’information qui présenterait la réalité quotidienne des personnes protégées et des professionnels qui les accompagnent. »

Partager cet article

Sur le même sujet