Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées : Programme national nutrition santé et plan obésité pour prévenir les conséquences néfastes d'une mauvaise alimentation

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 25/07/2011

0 commentaires

Le PNNS 2011 – 2015 (programme national nutrition santé) présenté le 20 juillet, cible les personnes en vulnérabilité sociale, et s’articulera avec le Plan obésité 2010 – 2013 lancé le même jour. Ce dernier complète le PNNS par l’organisation du dépistage, de la prise en charge des patients ainsi que par une dimension importante de recherche. 

Initié en 2001 et prolongé en 2006, le PNNS traite de la nutrition comme déterminant de la santé. Le programme pour les 4 années à venir comporte quatre axes principaux : la poursuite des objectifs nutritionnels visant la réduction de la consommation de sel, de graisses et de sucres, la consommation de fruits et légumes, et la lutte contre certaines carences (fer, folates) ; la promotion de l’activité physique pour tous en l’adaptant aux publics en situation de handicap, aux personnes défavorisées, âgées ou atteintes de maladies chroniques ; le renforcement du dépistage et la prise en charge de la dénutrition notamment au sein des populations âgée ou hospitalisée ; la promotion du PNNS comme référence pour les actions de nutrition à travers le développement des chartes d’engagement des collectivités territoriales, des milieux associatifs et des entreprises.
Il prévoit de développer des actions d’éducation et d’information spécifiques (sensibilisation des personnels des caisses d’allocations familiales et des caisses d’assurance vieillesse a la question nutrition sante,…) et de favoriser l’accessibilité à des aliments de bonne qualité nutritionnelle (mobilisation des invendus pour l’aide alimentaire, généralisation de la distribution de fruits à l’école…).

Les ARS mettent en oeuvre les actions de santé publique définies dans le cadre du PNNS, en lien avec l’ensemble des acteurs concernés.

A la demande du Président de la République, un plan obésité amplifie l’action du PNSS en mettant l’accent sur les personnes atteintes d’obésité dont la prévalence, stabilisée chez l’enfant aux environs de 3 %, est passée chez l’adulte de 8,5 % en 1999 à 15 % en 2010. L’augmentation de la prévalence de l’obésité concerne particulièrement les populations défavorisées et les formes graves.
Ce plan comporte 4 axes : amélioration de l’offre de soins et promotion du dépistage chez l’enfant et l’adulte ; mobilisation des partenaires de la prévention, action sur l’environnement et promotion de l’activité physique ; prise en compte des situations de vulnérabilité et lutte contre la discrimination des personnnes obèses ; investissement dans la recherche.

Dotés d’un budget total de 210 millions d’euros, PNNS et Plan obésité comportent une déclinaison spécifique pour les départements d’outre mer.

Télécharger le PNNS 2011 – 2015
Télécharger le plan obésité 2010 – 2013

Partager cet article

Sur le même sujet