Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Etats Unis : la recherché sur la maladie d'Alzheimer menacée par la politique de réduction des déficitds

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/08/2011

0 commentaires

Les politiques de réduction des déficits auront elles un impact sur la recherché contre la maladie d’Alzheimer ?

Le gouvernement américain plus encore que le gouvernement français est en proie aux affres des hausses d’impôts et des réductions de dépense. La dégradation de la dette américaine par l’agence de notation Standard&Poors oblige aujourd’hui la Maison Blanche faire preuve de rigueur pour préserver sa capacité d’emprunt sur les marchés financiers. 

Du coup, nombre de scientifiques se demandent s’ils ne vont pas faire les frais des coupes budgétaires destinées à réduire le déficit. Nombre de programmes de recherche scientifique dans les domaines de la santé (National Institutes of Health), de la recherche fondamentale ( National Science Foundation), et de l’énergie (Department of Energy), vont voir leurs crédits de recherche amputés. 

Le NIH qui finance la recherche fondamentale en biologie et dans les sciences de la vie en général – et notamment tous les programmes de recherché sur la maladie d’Alzheimer – s’attend à une rédu!ction de 7.9 %, soit 2.5 milliards de dollars de réduction en 2013. Une coupe dévastatrice — la plus élevée de son histoire — qui risque d’annuler nombre de programmes de rechercher. Par comparaison, le NIH n’avait perdu que 317 millions de dollars cette année. . 

Les 325,000 médecins et biologists qui se disputaient un budget global d’environ 28 milliards de dollars voir la compétition s’accroître pour obtenir des enveloppes moins nombreuses et d’un montant plus réduit. 

La mise au point de nouveaux traitements est considérée aux Etats Unis comme cruciale. Sans de nouveaux produits, les dépenses de prise en charge des personnes touchées par la maladie d’Alzheimer passeront de 183 à 1100 milliards de dollars entre 2011 et 2050

Partager cet article

Sur le même sujet