Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées et succession : durcissement fiscal

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 12/09/2011

0 commentaires

En juin dernier, la fiscalité en matière de donations et de succession a été durcie.

- barème des droits de succession. 

  • Les deux dernières tranches du barème d’imposition sont passées de 35 à 40% pour les montants compris entre 902 838 euros et 1,8 million d’euros. Une tranche à 45% a été instaurée pour les montants supérieurs à 1,8 million d’euros en ligne directe (parents et enfants) ainsi que pour les donations entre conjoints. 

- délai entre deux donations défiscalisées. 

  • Le délai entre deux donations défiscalisées est de nouveau porté à dix ans pour un montant de 159.325 euros. Un dispositif transitoire de lissage a toutefois été prévu par l’application d’un abattement partiel de 10% par an pour les donations de plus de six ans mais de moins de dix ans.

Suppression des réductions de droits, liées à l’âge du donateur

  • Jusqu’à présent, en cas de donation, le donateur bénéficiait de réductions d’impôt en fonction de son âge. Le principe était simple : plus il donnait jeune, plus la réduction du montant des droits à acquitter était important.
    Les réductions liées à l’âge : 35% pour les donations en nue propriété avant 70 ans et 10% avant 80 ans, 50% pour les donations en pleine propriété avant 70 ans et 30% avant 80 ans, sont supprimées.
  • Une exception : une réduction de 50% des droits en cas de donation de la pleine propriété d’une entreprise avant 70 ans dans le cadre d’un engagement collectif de conservation (pacte Dutreil) est maintenue.

Partager cet article

Sur le même sujet