Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées - fin de vie : "Ne me réanimez pas" dit le tatouage

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 12/09/2011

0 commentaires

A 81 ans, Joy Tomkins écrit ses dernières volontés sur son corps

Joy Tomkins, 81 ans, secrétaire à la retraite de nationalité britannique, s’est fait tatouer sur le haut du sein gauche la phrase « Do Not Resuscitate » (« Ne me réanimez pas »). Et pour être sure qu’elle serait lue, la vieille dame a pris soin de faire tatouer sur l’omoplate la mention « P.T.O. » pour « Please Turn Over » (« Retournez-moi »), suivie d’une flèche, au cas où son corps serait retrouvé du mauvais côté.

Cette femme deux fois mère et six fois grand-mère a déclaré au journal The Sun : « quand mon heure viendra, je ne veux pas rester à moitié morte, je veux être totalement morte. Je profite de la vie maintenant, mais si les choses changent, je ne veux pas attendre des heures, des mois ou des années avant de mourir. Je ne veux pas que ma famille se souvienne de moi comme d’un légume. Je veux qu’ils se souviennent de moi comme j’étais. »

Joy Tomkins a assisté à la lente dégradation de sa mère qui a vécu jusqu’à l’âge de 106 ans. Joy a également assisté à l’agonie progressive de son mari Malcolm, mort en 1981 après sept ans de lutte contre une maladie appelée le Syndrome de Conn. Une situation que la vieille dame ne souhaite pas faire vivre à sa descendance. 

« Les médecins tiennent compte des souhaits des patients, mais un tatouage n’est pas juridiquement contraignant », a déclaré un porte-parole du General Medical Council

Partager cet article

Sur le même sujet