Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées - retraite : rétablissement d'une allocation équivalent retraite

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 19/09/2011

0 commentaires

Un décret devrait être publié avant la fin de l’année

Le gouvernement a confirmé aux syndicats qu’il allait revenir fut-ce partiellement sur la suppression de l’Allocation équivalent retraite (AER).

Les syndicats semblent avoir eu gain de cause qui bataillaient pour le rétablissement d’une mesure allocation équivalent retraite qui bénéficiait aux chômeurs ayant suffisamment cotisé pour la retraite sans en avoir l’âge légal.

Un décret devrait être publié à l’automne. Les modalités doivent être définies dans les semaines qui viennent”, indique-t-on aussi au ministère du Travail et de l’Emploi.

L’AER garantissait 1.000 euros mensuels aux demandeurs d’emploi de moins de 60 ans qui pouvaient prétendre à la retraite sans en avoir l’âge. L’AER instituée en 2002 permettait de faire la jonction entre la fin des allocations chômage et le début d’une pension, 

Après des soubresauts en 2009 et 2010, le gouvernement a définitivement supprimé cette allocation le 1er janvier, sauf pour ceux qui la touchaient déjà, laissant des milliers de seniors avec au mieux l’Allocation spécifique de solidarité (467 euros mensuels maximum) allouée aux chômeurs en fin de droits, jusqu’à l’âge officiel du départ en retraite. Or depuis le 1er juillet cet âge s’accroît de quatre mois par an.

Les syndicats avaient appelé au rétablissement de l’AER, FO par exemple rappelant au Premier ministre François Fillon qu’il s’était engagé l’an dernier à mettre en place un système équivalent, pérenne, pour les travailleurs les plus âgés”.

Début septembre, le ministre du Travail Xavier Bertrand a assuré vouloir dessiner avec les syndicats des solutions pour ces personnes”.

A l’issue d’une rencontre cette semaine avec M. Bertrand, le leader de la CGT Bernard Thibault a souligné que le gouvernement s’était engagé à modifier ce dispositif ” mais a regretté que seuls seraient pris en compte les salariés qui étaient au chômage au moment de l’adoption de la loi” sur les retraites.

Selon FO, le nouveau dispositif pourrait concerner quelque 11.000 personnes

Partager cet article

Sur le même sujet