Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les CCAS en première ligne face à la pauvreté

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 03/10/2011

0 commentaires

Le baromètre 2011 Unccas (Union nationale des centre communaux d’action sociale) et Gazette Santé-Social montre que l’impact de la crise économique est de plus en plus prégnant sur les demandes d’aides adressées aux CCAS et CIAS (Centres intercommunaux d’action sociale).

Un panel de 517 Ccas et Cias adhérents de l’Unccas témoigne d’une hausse globale des demandes d’aides de 8 points par rapport à 2009.
Les demandes d’aides financières viennent devant les demandes d’aides alimentaires.
Les CCAS interviennent en complément des dispositifs traditionnels comme le Fond solidarité logement.
Les difficultés quotidiennes deviennent le principal facteur déclencheur des sollicitations : factures et loyers sont de plus en plus difficiles à payer.

Les éléments déclencheurs de ces demandes d’aides sont
- une modification des conditions d’emploi (perte, emploi précaire)
- les difficultés quotidiennes : factures d’énergie
- le surendettement
- l’accès au soin, notamment l’accès à une mutuelle

Les CCAS constatent une dégradation de la situation des publics déjà fragilisés : familles monoparentales, personnes isolées et population retraitée.
En 2011, cette dernière témoigne d’une dégradation du niveau des retraites.

Les CCAS s’adaptent aux demandes. I
ls proposent
- un dispositif spécifique d’accompagnement budgétaire
- des conventions de partenariats notamment avec les fournisseurs d’énergie, les banques, mais aussi les bailleurs sociaux, les établissements de santé.
Le problème de l’accès au soins est plus prégnant en Ile de France

Partager cet article

Sur le même sujet