Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'espérance de vie s'accroît, les inégalités sociales face à la mort demeurent selon

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 10/10/2011

0 commentaires

En un quart de siècle, les hommes de 35 ans ont gagné cinq années d’espérance de vie et les femmes quatre années et demie. Toutes les catégories sociales ont profité de ce progrès, même si les écarts entre les cadres et les ouvriers se sont maintenus.

Les hommes cadres vivent en moyenne 6,3 ans de plus que les hommes ouvriers, dans les conditions de mortalité de 2000 – 2008. Chez les femmes, les inégalités sociales sont moins marquées : 3 ans séparent les cadres et les ouvrières.

Quelle que soit leur catégorie sociale, les femmes vivent plus longtemps que les hommes.

Même l’espérance de vie des ouvrières est supérieure d’un an et demi à celle des hommes cadres.

Les écarts d’espérance de vie illustrent les inégalités sociales face à la mort. Celles-ci sont sensiblement plus fortes chez les hommes que chez les femmes.

Lire l’étude

Partager cet article

Sur le même sujet