Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

L'allocation adultes handicapés profite à presque un million de personnes

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 10/10/2011

0 commentaires

La hausse mécanique a repoussé les plafonds d’éligibilité

La revalorisation de l’AAH a pour effet d’augmenter mécaniquement le nombre de personnes éligibles à l’allocation. Le coût atteindra 7,5 milliards d’euros en 2012 pour presque un millions de bénéficiaires.

Le nombre de bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) devrait avoisiner les 944.000 personnes, soit une hausse de 2,5 % en 2012, par rapport à 2011 et une hausse de 136.000 personnes par rapport à 2007

Cette progression rapide ne doit pas être cherchée du côté d’une explosion du handicap. En réalité, c’est la revalorisation régulière de l’AAH, — + 25 % en cinq ans — . qui rend éligibles des personnes qui auparavant étaient exclues en raison de ressources supérieures au plafond. Plus l’AAH est revalorisée, plus le nombre de bénéficiaires se retrouvant en dessous du plafond augmente, mécaniquement. La prochaine hausse interviendra le 1er avril (759,98 euros), et une autre augmentation est programmée pour le 1er septembre (776,59 euros). Un montant que les associations jugent néanmoins trop faible.

La crise est également venue jouer son rôle : si le conjoint de la personne handicapée perd son emploi, il ou elle peut devenir éligible à l’AAH, dans la mesure ou tous les revenus du foyer qui sont pris en compte pour l’attribution de l’allocation.

En 2012, les dépenses devraient dépasser 7,5 milliards d’euros, presque 8 % de plus qu’en 2011. Depuis le 1 er janvier, les conditions d’accès à l’AAH ont été durcies. Les ressources prises en compte pour déterminer le droit à la prestation sont désormais révisées non plus chaque année mais chaque trimestre. Les économies ainsi réalisées atteindront à peine 31 millions en 2012 selon le ministère.

Partager cet article

Sur le même sujet