Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées et handicapées : une montre pour les appels d'urgence

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 30/10/2011

0 commentaires

Un bouton pour déclencher l’appel

Une entreprise suisse met au point la première montre intelligente”. La société suisse Limmex, a fait breveter un téléphone portable miniature caché dans une montre et destiné aux appels d’urgence.
Nous travaillons sur ce projet depuis 3 ans, a expliqué devant la presse jeudi Pascal Koenig, directeur de la société Limmex, qui a reçu le soutien financier de fondations suisses, ainsi que de l’homme d’affaires Andy Rhys, patron de Phonak (numéro 1 mondial des appareils auditifs) et accessoirement patron de l’équipe BMC, qui a gagné le Tour de France cette année.
Selon Andy Rhys, qui a investi plus de 7 millions de francs suisses (5,8 M d’euros) dans le projet, il s’agit de la première montre intelligente”, qui appelle directement un numéro, et qui bascule sur un autre, si le premier ne répond pas.
Nous voulons être prudents, et attendre qu’on ait du succès en Suisse avant de nous lancer à l’étranger”, a‑t-il ajouté, en tablant sur un chiffre d’affaires d’environ 50 millions CHF d’ici 3 à 5 ans. 
La montre ressemble à n’importe quelle autre montre, mis à part son boîtier un peu plus épais, et 2 boutons poussoirs, au lieu d’un.
Un bouton sert à régler l’heure, et l’autre à déclencher l’appel.
Cette montre est équipée d’un micro, d’un haut-parleur, d’une batterie rechargeable, et d’un système GSM, qui permet d’établir une communication téléphonique avec la personne de son choix où que l’on se trouve en Suisse, à condition d’avoir du réseau.
Ce nouvel outil technologique a été réalisé en collaboration avec le CSEM, le Centre suisse d’électronique et de microtechnique à Neuchâtel.
Cette montre dont le concept d’appel fonctionne sur simple pression d’un bouton, permettra de renforcer la sécurité des personnes travaillant seules, des sportifs, des enfants et des personnes âgées. 
Nous ciblons en premier lieu les personnes âgées, ce sont elles qui ont le plus besoin d’aide”, ont déclaré les dirigeants de Limmex, en citant à titre indicatif que 500.000 personnes âgées font des chutes graves chaque année en Suisse, et nécessitent rapidement des secours.

Partager cet article

Sur le même sujet