Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées : incendie dans une maison de retraite en Charente

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 20/11/2011

0 commentaires

La cigarette a encore frappé

Incendie d’une maison de retraite : le feu a pris dans la chambre d’un fumeur. On compte trois personnes décédées. 

LA ROCHEFOUCAULD
- L’homme dans la chambre duquel s’est déclaré l’incendie qui a fait deux morts, dont lui-même, vendredi 18 novembre, dans une maison de retraite de La Rochefoucauld (Charente), était un fumeur qui s’était vu interdire à plusieurs reprises de fumer dans les lieux, a‑t-on appris de source hospitalière.
Plusieurs fois, nous sommes intervenus, mes collègues comme moi-même. Il n’y a pas si longtemps que ça, je lui avais demandé d’arrêter de fumer (dans sa chambre) parce que ça occasionnait la gêne d’une résidente” dont la chambre était proche de la sienne, a indiqué à l’AFP Jean-Michel Bardoulat, délégué CGT et membre du CHSCT de l’hôpital auquel appartient la maison de retraite.
Le feu s’est déclaré dans une chambre d’un fumeur de l’établissement”, un résident âgé de 82 ans, a‑t-il rappelé, soulignant que le problème de la cigarette était dans la tête de tout le personnel” de cette unité accueillant des patients présentant des problèmes psychologiques.
On craignait le pire en ce qui concerne la cigarette”, a‑t-il insisté.
*Le maire de La Rochefoucauld, Joaquim Martin, ainsi que le procureur de la République d’Angoulême, Nicolas Jacquet, avaient évoqué un peu plus tôt la possibilité que l’une des victimes soit un fumeur. L’enquête menée par la brigade de recherche de gendarmerie d’Angoulême, ne privilégie pour l’heure aucune piste, selon un porte-parole de la gendarmerie.

Selon M. Bardoulat, la maison de retraite disposait jusqu’à il y a environ un an d’une pièce destinée aux fumeurs. Elle a été fermée” depuis et on a demandé aux fumeurs d’aller dehors”, a‑t-il dit.Selon Patrick Thomas, autre membre du CHSCT, l’une des deux aides-soignantes présentes au moment du sinistre se serait précipitée dans la chambre où le feu a démarré et aurait vu la personne allongée en train de brûler”, selon le témoignage qu’elle lui a confié.

Les deux employées ont été prises en charge par des psychologues, a‑t-il ajouté
.Outre cet homme, l’incendie, en a tué deux autres. Douze personnes ont été blessées, dont une gravement. La ministre des Solidarités Roselyne Bachelot était attendue sur place vendredi après-midi.
L’AD-PA, association des directeurs de maison de retraite, tient teint à faire remarquer que ce type d’événement dramatique reste toutefois exceptionnel compte tenu de la réglementation drastique concernant les établissements, en termes d’équipements et de formation.”

A‑t-on le droit de fumer dans une maison de retraite ?

Maisons de retraite. Quel est le droit en matière de cigarette ? 

, la chambre de maison de retraite est considérée comme un substitut de domicile ; il n’est donc pas interdit d’y fumer au titre du décret du 15 novembre 2006, cependant le directeur de l’établissement est en droit de mener des actions anti tabac.

Le tabac au lit est interdit depuis le 1er février 2007 en maison de retraite. Les directeurs et responsables des maisons de retraite devront édicter, dans les règlements intérieurs de leurs établissements, une « interdiction formelle » de fumer dans les lits, aux termes d’une circulaire du ministère de la Santé publiée vendredi 19 janvier au Journal officiel (JO).

La circulaire vise à rappeler quelors de l’entrée en vigueur de la loiinterdisant de fumer dans les lieux publics, le 1er février 2007, le résident d’une maison de retraite sera « autorisé à consommer du tabac dans sa chambre, cette dernière étant considérée comme un espace privatif ».Mais elle demande aux directeurs d’«édicter une interdiction formelle de fumer dans les lits » pour se prémunir d’un risque d’incendie.

Dans l’hypothèse de chambres collectives, il « appartiendra aux responsables d’établissements de prendre les mesures nécessaires pour regrouper dans la mesure du possible les résidents consommateurs de tabac », précise la circulaire​.Si, dans la même chambre, « un des occupants s’opposait à la consommation de tabac, aucune autorisation ne pourrait être accordée à l’autre occupant », ajoute le texte.Le statut des chambres en maison de retraite –lieux privés ou lieux publics– avait fait débat au moment du vote de la loi, ainsi que celui des chambres d’hôtel ou des cellules de prison.

Partager cet article

Sur le même sujet