Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le prix des prothèses auditives freine l'équipement des personnes âgées et malentendantes

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/11/2011

0 commentaires

malgré les besoins

Le prix des prothèses auditives est bien le premier frein pour s’équiper, selon une enquête sur l’audition auprès de mille personnes de 45 ans ou plus, qui montre que Les Français se préoccupent deux fois moins de leur audition que de leur vue.

Sur cinq personnes qui déclarent avoir une mauvaise audition, une seule est appareillée, selon cette enquête Opinionway réalisée au cours de ce mois de novembre. 97% des 45 ans et plus ont consulté une ophtalmologue pour la vue et 47% seulement un ORL pour leur audition.

Pourtant, selon l’enquête, à partir de 45 ans, la majorité des personnes éprouvent une gêne auditive qui les conduit à faire répéter (56%), à avoir des difficultés à suivre une conversation dans environnement bruyant (54%), à monter le son de la télévision ou de la radio (53%). Ils peuvent également penser que les gens articulent mal (44%) ou prendre un mot pour un autre (36%).
Ainsi, plus de 6 personnes sur 10 éprouvent au moins deux gênes réelles (55% des 45 – 55 ans et 80% des 75 ans et plus), d’après l’enquête.

Ils ne sont pourtant que 30% à reconnaître que la qualité de leur audition est mauvaise ou très mauvaise. Sur 5 personnes qui déclarent avoir une mauvaise audition, une seule est appareillée, selon l’enquête. Le prix reste le premier frein à l’acquisition d’une prothèse : 91% des sondés estiment que leur prix n’est pas justifié.

Les préjugés demeurent aussi : pour 40 % des personnes interrogées, porter des aides auditives fait vieux” et 26% plaignent les personnes qui en portent. L’enquête a été réalisée pour un fabriquant d’ assistants d’écoute” prêt à l’emploi conçus par un médecin ORL” (www​.sonalto​.fr) et vendus en pharmacie 299 euros.

Ces sortes de loupe” pour l’audition, à l’instar des lunettes grossissantes bon marché pour presbytes, achetées sans passer par l’ophtalmologue, diffèrent totalement par leur simplicité des prothèses auditives sophistiquées nettement plus onéreuses (prix moyen d’une paire : 3.400 euros, selon une étude Santéclair 2010).

La presbyacousie (atteinte des facultés auditives liées au vieillissement) est la principale cause de mauvaise audition.

Partager cet article

Sur le même sujet