Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Services à la personne : 64 000 bénéficiaires de chèques emplois services préfinancés en 2011

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 21/11/2011

0 commentaires

Le Cesu prefinancé fait son chemin

Quelque 864 000 personnes devraient bénéficier en 2011 de chèques emplois services (Cesu) préfinancés par les employeurs, les comités d’entreprises, les collectivités ou les mutuelles, pour aider à payer des services à la personne, ont annoncé mardi 15 novembre 2011 les émetteurs de Cesu.

Le nombre de bénéficiaires des Cesu était de 766 600 en 2010, a précisé l’Association professionnelle des émetteurs de Cesu (Apecesu), créée début 2008 et regroupant les 6 émetteurs du marché (Ticket Cesu, Chèque domicile, Domiserve, La banque postale, Natixis et Sodexo).

Selon l’Apecesu, ce titre spécial de paiement est aujourd’hui adopté par 12 500 financeurs (entreprises, Etat, collectivités, mutuelles…).

Ménages actifs de classe moyenne
Les
Cesu préfinancés, lancés en février 2007, constituent une aide des employeurs à leurs salariés pour que ces derniers puissent rémunérer des employés à domicile. On parle alors de Cesu RH. « Le Cesu RH profite largement aux ménages actifs de classe moyenne », 60 % étant dévolus aux services de gardes d’enfants, selon l’Apecesu.

Des collectivités (conseils généraux surtout), mutuelles et assurances proposent aussi le Cesu aux publics fragiles, comme les personnes âgées ou handicapées, pour qu’elles payent les prestations de services à la personne dans le cadre de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou la Prestation compensatoire du handicap (PCH). On parle alors de Cesu social.

Plus de 100 000 bénéficiaires de Cesu social — Ce dispositif a été adopté par 17 conseils généraux en 2010, qui ont versé 230 millions d’euros de prestations sociales départementales à plus de 100 000 bénéficiaires. Le Cesu social est également de plus en plus utilisé par les mutuelles et les assurances, selon l’Apecesu (62 millions d’euros en 2010 et 64 millions d’euros prévus en 2011).
Ce titre de paiement « va poursuivre sa croissance forte et régulière », pronostique l’Apecesu.

Partager cet article

Sur le même sujet