Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

« Vivre longtemps et en bonne santé » toujours premier critère d'une bonne qualité de vie pour 67% des Français selon le baromètre AG2R/La Mondiale

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 21/11/2011

0 commentaires

Une inquiétude grandissante vis-à-vis des ressources financières

La 6 ème édition du baromètre Les Français, la santé et l’argent” AG2R /LA MONDIALELH2, montre, qu’en cette période de crise, les Français sont fortement préoccupés au sujet de leurs ressources financières que ce soit par rapport aux revenus dont ils disposeront à la retraite ou à leur capacité à faire face à leurs dépenses de santé.
En cas de hausse trop importante de leur cotisation d’assurance complémentaire santé, certains sont prêts à envisager de ne plus y recourir. Toujours conscients de bénéficier d’un système de soins de qualité, lla plupart estime des Français estime toutefois que celui-ci tend à se détériorer au fil des ans.

Pour 79% des Français retraités, « vivre longtemps et en bonne santé » reste le premier critère d’une bonne qualité de vie, c’est aussi l’opinion de 67% de l’ensemble des Français (71% en 2010).
Désormais 65% considèrent leur niveau de « ressources financières » comme une composante essentielle de leur qualité de vie 56% en 2010). Les plus sensibles à cet aspect sont les personnes les plus fragiles économiquement (ayant un revenu inférieur à 1 200 € — 71%) ou celles qui ont un niveau d’étude inférieur au Bac (70%).
Autres composantes d’une bonne qualité de vie, viennent ensuite le fait « d’avoir du temps pour soi », de « ne pas être stressé » ou de « vivre dans un environnement préservé » (36 à 37%).

Face à la vieillesse, la perte d’autonomie reste une forte préoccupation(47%) mais on constate un net recul au fil des années (-14 points depuis 2007) confrontée à l’inquiétude grandissante concernant les finances. Les Français sont en effet de plus en plus nombreux à se soucier de leur « niveau de revenus » (21%, +8 points depuis 2007) et de leur capacité à « disposer de moyens financiers pour se soigner » (19%, +6 points depuis 2007 dont +5 points par rapport à 2010) lorsqu’ils pensent à leur situation personnelle quand ils seront âgés.

La perte d’autonomie inquiète essentiellement les hauts revenus (62% des personnes touchant 3 000 € et plus), les cadres et retraités (59%) et les 50 – 64 ans (56%) ; tandis que le niveau de revenus préoccupe principalement les jeunes (33% des 18 – 24 ans), les personnes disposant de moins de 1 200€ par mois ou ayant un niveau d’études inférieur au Bac (29%), les employés et ouvriers (27%). Enfin 11% des personnes interrogées s’inquiètent du risque d’être confrontées à l’isolement quand elles seront âgées (18% pour les cadres).

AG2R vient à ce sujet de la perte d’autonomie d’ouvrir un site destinés aux aidants : Aidons les nôtres”

6eme vague du baromètre réalisé par AG2R LA MONDIALE et L’institut de sondage LH2.Sondage effectué les 7 et 8 octobre 2011 par téléphone auprès d’un échantillon de 953 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Partager cet article

Sur le même sujet