Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les hausses au 1er janvier 2012 et autres mesures

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 02/01/2012

0 commentaires

Retraite, gaz…etc

Voila ce qui change au 1er janvier 2012

Retraite :

  • Salariés du privé et fonctionnaires. Le prochain relèvement de l’âge légal de la retraite est programmé au 1er juillet (réforme de 2010). Mais, la réforme de 2003 continue de produire ses effets dès janvier : le nombre de trimestres nécessaires pour bénéficier d’une retraite à taux plein passe ainsi de 163 à 164, soit exactement 41 ans pour les salariés (privé ou public) nés en 1952
  • Régimes spéciaux. Les agents des régimes spéciaux (EDF, SNCF, etc.) atteignent quant à eux un autre cap important en 2012, celui des 40 ans de cotisations (contre 37,5 ans en 2008), et cette durée sera portée à 41 ans d’ici à 2016, en vertu d’une troisième réforme des retraites, celle de 2008.
  • Taux de cotisation. Il est à nouveau relevé de 0,27 point, à 8,39 %, pour les fonctionnaires. Il doit converger avec celui du privé (10,55 %) à l’horizon 2020.

Santé

  • Indemnités journalières. Outre l’introduction d’un jour de carence pour les fonctionnaires , les remboursements des arrêts maladie diminuent pour les salaires supérieurs à 1,8 SMIC, si l’entreprise ne compense pas.
  • Mutuelles. Le plafond de revenus ouvrant droit à l’aide à la complémentaire santé (ACS) augmente : égal auparavant à celui de la CMU majoré de 26 %, il s’établit à 35 % de plus que le plafond CMU, soit environ 875 euros par mois pour une personne seule.
  • Transports. Les tarifs grandes lignes de la SNCF sont relevés de 3,2 % en moyenne, en raison notamment de la hausse de la TVA . C’est aussi l’explication avancée pour l’augmentation de 1,5 % des tarifs en Ile-de-France. La course de taxi augmente de 3,7 %.

Divers

- création d’une taxe sur les boissons contenant des sucres ajoutées et sur celles contenant des édulcorants de synthèse,
- hausse du malus sur les véhicules polluants,
- plafonnement du montant total des niches fiscales applicables à un foyer
- mise en place d’un jour de carence pour les agents de la fonction publique en arrêt maladie,
- instauration d’une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus,
- limitation de la revalorisation des aides au logement,
- aménagement de la réduction d’impôt sur le revenu en faveur de l’investissement locatif (dispositif Scellier),
- établissement d’une taxe sur les loyers élevés pour les logements de petite surface,
- révision des aides à l’amélioration de la performance énergétique (crédit d’impôt développement durable, éco-prêt à taux zéro),
- maintien du crédit d’impôt sur le revenu en faveur des personnes âgées ou handicapées pour les dépenses réalisées dans l’habitation principale

Partager cet article

Sur le même sujet