Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Négligence extrême de l'habitat et de l'hygiène avec accumulation d'objets, repli sur soi, refus d'aide : le syndrome de Diogène expliqué au Clic Métroplole Nord-Ouest. Synthèse

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 02/01/2012

0 commentaires

Faire séparation avec le monde

La négligence extrême de l’habitat et de l’hygiène avec accumulation d’objets, le repli sur soi, le refus d’aide est un comportement acquis” que l’on trouve chez certaines personnes âgées. Il s’agit du syndrome de Diogène. Le Clic Métropole Nord Ouest, organisait sur ce thème au printemps 2011, une conférence animée par le Docteur Jérôme Pellerin, chef du service de psychiatrie du sujet âgé à l’Hôpital Charles Foix (Ivry-sur-Seine).

Avec pour enjeu de réduire au minimum l’espace possible, l’essentiel est d’accumuler des objets, de construire quelque chose qui fasse séparation avec le monde extérieur.
La personne souffrant de ce syndrome demeure chez elle mais ne veut plus rien voir de ses murs, de cette propre image d’elle-même. Elle est repliée dans quelque chose qui est aussi une négation d’elle-même.
Mais on constate que cette accumulation, cette « relation » aux déchets, confine à une position de toute puissance.

La fréquence de cette pathologie est de l’ordre de 5 pour 10 000 personnes âgées de plus de 60 ans. Elles ont entre 75 à 80 ans, vivent seules, en milieux urbain et sont de tous niveaux socio-économiques

L’alerte est donnée par les services sociaux qui découvrent un logement dans un état d’extrême saleté et en complet désordre, dépassant le seuil de tolérance de la communauté voisine (danger, odeur…). On observe alors une accumulation d’objets hétéroclites (Syllogomanie), des animaux domestiques mal soignés. La personne est souvent réputée querelleuse ou de suspicieuse, présente une négligence corporelle, des vêtements sales, un refus obstiné d’aide, voire agressivité, alcoolisme possible, absence de culpabilité, de honte d’explication rationnelle à cette situation, une personnalité particulière (anxiété, humeur morose, attitude de retrait…).

Lire l’intégralité de la synthèse de la conférence organisée par le Clic MNO

Partager cet article

Sur le même sujet