Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Bourges : viol contre une personne âgée résidente d'un ehpad de Bourges

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 09/01/2012

0 commentaires

Effraction d’une porte latérale entre deux rondes

Un adolescent de 17 ans a été mis en examen et écroué vendredi à Bourges pour le viol d’une femme de 91 ans souffrant de la maladie d’Alzheimer et vivant en maison de retraite.

L’auteur présumé, connu pour de petits larcins, a été mis en examen pour viol et violences volontaires sur personne vulnérable, et placé en détention provisoire.

Il est soupçonné d’avoir violé et violenté dans sa chambre, en pleine nuit, une pensionnaire d’une maison de retraite, le Pré ras d’eau, située située à Sancoins (Cher) dans la nuit du 27 au 28 décembre. Il a reconnu le viol mais pas les violences, selon le parquet.

Selon Vincent Bonnefoy, procureur au tribunal de Bourges, le jeune homme a profité d’une « porte fenêtre mal verrouillée donnant sur les jardins ». D’un coup d’épaule il aurait réussi à se frayer un passage et à s’introduire de nuit dans l’établissement. Toujours selon M Bonnefoy, l’effraction a « eu lieu entre 4 heures et 7 heures du matin, soit les heures auxquelles des rondes étaient effectuées dans l’établissement ».

Des prélèvements d’ADN ont permis de retrouver trace de l’agresseur dans le fichier national des empreintes génétiques. En effet, des agressions antérieures contre des biens avaient donné lieu à des prélèvements qui ont permis de confondre le jeune homme qui a avoué les faits. On ne sait pas très bien s’il réalise”, a commenté la substitut du procureur Vanessa Lecocq.

La directrice de l’établissement le Pré ras d’eau n’a pas souhaité répondre à nos appels. 

Partager cet article

Sur le même sujet