Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Espérance de vie : les Américains gagnent des points

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 16/01/2012

0 commentaires

La lutte contre le cancer, les maladies du coeur et la criminalité porte ses fruits

L’espérance de vie des Américains a atteint à un nouveau sommet en 2010 en raison d’une baisse du nombre de décès par maladies cardiaques, cancer et armes à feu, a indiqué le Center for Disease Control and Prevention.

L’espérance de vie des Américains a atteint environ 78,7 années. Les enfants nés en 2010 peuvent espérer vivre 37 jours de plus que ceux qui sont venus au monde un an plus tôt. En 2010, 746,2 décès ont eu lieu pour 100 000 personnes, contre 749,6 en 2009.

Les meurtres et homicides ont chuté de 3,6 % en 2010, et ont quitté la liste des principales causes de décès aux Etats-Unis pour la première fois en 45 ans, selon les données provisoires diffusées aujourd’hui par l’agence. En 1965 une personne sur 20 000 mourait victime d’une agression.

La pneumopathie, une inflammation des poumons due à des substances irritantes de l’atmosphère a remplacé l’homicide au chapitre des principales causes de décès. 

Les maladies cardiaques et le cancer occupent toujours la tête des causes de mortalité, représentant 47 pour cent des décès. Toutefois, les décès par maladies cardiaques ont diminué de 2,4 pour cent à 179 pour 100.000 habitants, tandis que les décès liés au cancer ont diminué de 0,6 pour cent à 173 cas pour 100.000 habitants.

Les taux de mortalité ont diminué dans les cinq autres principales causes de décès : grippe et pneumonie (-8,5 %), infections du sang ont baissé (-3,6 %), maladies respiratoires et accidents vasculaires cérébraux ont également diminué.

Les taux de mortalité ont augmenté pour la maladie d’Alzheimer (+3,3 % en 2010) et la maladie de Parkinson (4,6%).
Le suicide occupe toujours la 10e place dans l’ordre des décès en 2010 (+2,4 %).

Partager cet article

Sur le même sujet