Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les associations de familles de résidents de maisons de retraite continuent de vouloir un 5e risque

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 30/01/2012

0 commentaires
La Fédération nationale des association de personnes âgées et de leur familles -FNAPAEF- denonce dans une motion qu’elle adresse aux candidats à la Présidence de la République les promesses non tenues depuis 2007 ainsi que les textes remis en cause et se prononce à nouveau pour une 5ème branche de la sécurité sociale couvrant les besoins matériel et humain du handicap quel que soit l’âge.

La motion stipule que malgré la conscience des dfficultés que traverse la France, la FNAPAEF exige le respect des engagements

pris par les représentants élus. Elle dénonce le système actuel qui condamne à une double peine les citoyens qui souffrant d’une altération physique ou psychique doivent également assurer le financement de leur situation jusqu’à être contraint à faire appel au soutien financier des enfants ou petits enfants. Elle refuse tout aménagement de l’APA.
A situation égale avant et après 60 ans est-il précisé : la réponse doit être la même. Ceci même si, bien entendu, les projets de vie sont différents en fonction de l’âge.

La Fnapaef demande à chaque candidat ce qu’il compte faire pour : rétablir l’égalité de traitement du handicap quel que soit l’âge ; uniformiser les critères d’évaluation ; restructurer le secteur de l’aide à domicile ; résoudre la question des déserts médicaux, réformer le mode de financement des établissements, légaliser des ratios de personnels adaptés au degré de dépendance” des personnes accueillies, permettre aux Ehpad d’accompagner la vie de leurs résidents jusqu’au bout ; mettre fin aux epulsions arbitraires de résidents ; développer des établissements de proximité accessibles aux budgets moyens ; assurer la formation des personnels avant embauche ; imposer un contrat de séjour de base à tous les établissements ; faire respecter les 7 outils de la loi du 2 janvier 2002 et notament, donner au Conseil de la vie sociale les moyens d’être conforme à la loi.

Télécharger l’adresse de la FNAPAEF aux candidats à la Présidence de la République

Partager cet article

Sur le même sujet