Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées -Rapport 2012 de la Cour des comptes : les progrès dans le système de soin sont trop lents

Auteur Rédaction

Temps de lecture 3 min

Date de publication 13/02/2012

0 commentaires

Après le célèbre rapport de 2005 de la Cour des Comptes affirmait que les besoins des personnes âgées éaient couverts à moitié.
En février 2012, la Cour reste sévère dans son nouveau rapport sur la Prise en charge des personnes âgées dans le système de soins” : Des progrès trop lents” titre-t-elle.
Formations des médecins, tests des médicaments, coordination des acteurs, suivi épidémiologique, les progrès sont encore faibles. La Cour s’inquiète des résultats insuffisants concernant le recours encore bien trop élevé aux urgences pour les plus âgés.


Progrès à réaliser
L’INVS, l’IRDES, l’INSSE, n’ont pas reçu les moyens, et n’ont pas posé comme prioritaire le suivi épidémiologique des plus âgés”. Sans données, difficiles d’établir des critères quantitatifs des politiques vieillesse, estime la Cour des Comptes. 

Coordonner et optimiser les Plans
Aux plans nationaux Bien vieillir (20072009) récemment critiqué par le Haut Conseil de la santé publique, Plan Solidarité Grand Age (PSGA 2007 — 2012), Plans Alzheimer (20002004 puis 2004 – 2007 et 2008 – 2012), la Cour pointe des résultats incertains”, des schémas régionaux (PRIAC conçus par la CNSA : Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) qui parfois ne sont pas en cohérence avec les schémas départementaux.
La Cour attend beaucoup des ARS (Agences régionales de santé) pour coordonner les secteurs sanitaires et médico-sociaux.
Les magistrats jugent que les soins aux personnes âgées sont encore insuffisamment adaptés et coordonnés”. Un indicateur qui fâche la Cour : les personnes très âgées restent surreprésentées aux urgences .

La Cours estime aussi que les médecins ne sont pas suffisamment formés (Un peu plus de 3 200 environ sur 53 700 omnipraticiens), les Professeurs des universités-Praticiens hospitaliers (PU-PH) sont aujourd’hui 57 (ils était 46 en 2006 mais devaient être 64 selon le Plan Solidarité Grand age).
Elle rapelle la nécessité d’inclure les personnes âgées dans les essais clinique des médicaments.

La Cour recommande de mieux coordonner les plans de santé publique autour des enjeux concernant le vieillissement, de redéployer les lits de spécialités médicales vers les lits de médecine gériatrique et de veiller à l’effectivité de la coordination exercée par les ARS.

Accédez à l’extrait du rapport de la Cour des Comptes 2012 prise en charge des personnes âgées dans le système de soins“et aux réponses des ministères :
- Ministère du travail, de l’emploi et de la santé. Le ministère de Xavier Bertrand souscrit le déploiement de filières gériatriques sur chaque territoire de santé avec une unité de court séjour gériatrique, un soin de suite et de réadaptation (SSR) gériatrique, une équipe mobile et une unité de soin longue durée”. Ce taux d’équipement de filières fixé dans le PSGA est atteint dans de nombreuses régions.” Mais Un tiers des SSR gériatriques ont été autorisés avec cette mention. Quant à la formation des médecins, le ministre va lancer un travail de reingérierie” des formations pour garantir que tout interne de médecin générale réalise un semestre en gériatrie”.

- Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l’Etat, porte-parole du Gouvernement : La loi de finance de la sécurité Sociale 2012 a prévu des crédits pour l’expériemntation de projets pilotes de coordination. Des crédits dédiés ne sont pas budgétés pour l’Invs en 2012 mais pourront être envisagé pour les années ultérieures”.

- Ministère des Solidarités et de la cohésion sociale. Le ministère de Roselyne Bachelot-Narquin rappelle les engagements de l’Etat sur le secteur de l’aide et des soins aux personnes âgées (24 milliards d’euros au titre de la dépendance”. Elle veut renforcer la gouvernance des plans, lancer des expérimentations dans la gestion des médicaments (notamment en maison de retraite médicalisées EHPAD), les expérimentations régionales pour dynamiser les filières gériatriques et gérontologiques territoriales (selon les recommandations de l’HCAAM), le déploiement des MAIA (15 en 2010, 40 en 2011 et une centaine supplémentaires en 2012 (alors que le ministère du budget en attend 167).

- Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche présente un des axes de sa Stratégie nationale pour la recherche et l’innovation (SNRI) à savoir les questions de santé, de bien-être, d’information, de communication et les nanotechnologies. Le ministère souligne son investissement dans les programmes E‑santé”, Tec San” (pour le diagnostic, la réhabilitation, les services à la personne des malades Alzheimer) et avec l’Europe : Ambient Assisted Living” : technologies pour l’autonomie à domicile.

 — le Président de la Haute Autorité de Santé (HAS) partage les principales conclusions du rapport”

- le directeur général de l’AFSSAPS qui va poursuivre son action en matière de médicaments”

- la directrice de l’INVS n’a pas d’observation. 

Partager cet article

Sur le même sujet