Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Cancer du sein : une femme âgée de 50 à 74 ans sur deux se fait dépister

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 13/02/2012

0 commentaires

Le programme de dépistage visait un objectif de 80 %

Huit ans après avoir mis en place un dépistage organisé du cancer du sein pour les femmes âgées de plus de 50 ans, la France tire un bilan mitigé de l’expérience. Selon la Haute autorité de santé (HAS), une femme âgée de 5074 ans sur deux seulement a répondu à la proposition de dépistage.

Les femmes ne se précipitent pas sur les programmes de dépistage du cancer du sein. Une étude des programmes nationaux de dépistage montre qu’une femme âgée de 50 à 74 ans sur deux seulement participe au programme.

En France, une femme âgée de 5074 ans a deux possibilités de subir un dépistage du cancer du sein : un dépistage individuel ou un dépistage organisé jugé plus sur par les autorités de santé. Les femmes de 50 à 74 sont invitées par courrier tous les 2 ans à pratiquer un dépistage.

Le dépistage s’effectue par mammographie et des examens complémentaires sont réalisés si besoin. Le dépistage comprend un examen clinique des seins. Les clichés jugés normaux sont remis à un deuxième lecteur radiologue, selon une procédure centralisée. 

Le programme de dépistage organisé n’inclut ni les femmes ayant ou ayant eu un cancer du sein ni les femmes ayant un risque héréditaire de cancer du sein. 

Le taux de participation des femmes invitées est un des éléments fondamentaux de la réussite d’un programme de dépistage systématique. Malgré une nette augmentation depuis 2004, la participation au dépistage organisé (DO) reste inférieure à l’objectif cible de 80% au niveau national et varie très fortement selon les départements. 

Cet objectif de 80% participation peut paraitre très élevé mais il a été fixé en tenant compte du taux cible de 75% recommandé par l’Union européenne. 

Le Plan cancer 2009-2013 fixait lui un objectif de participation de plus de 65%. Enfin, tenant compte de la coexistence en France du programme organisé et d’une possibilité pour les femmes de réaliser un dépistage individuel (en dehors de tout signe clinique, sur prescription médicale), le Haut conseil de la santé publique a, en outre, recommandé en 2010, l’atteinte d’un objectif de 80% de réalisation d’une mammographie dans les 2 dernières années chez les femmes âgées de 50 à 74 ans.

Partager cet article

Sur le même sujet