Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer : la nouvelle recommandation de la HAS à nouveau épinglée

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 27/02/2012

0 commentaires

L’association Formindep à l’assaut du nouveau texte

La nouvelle” recommandation Alzheimer 2011 jugée toujours pas recommandable par le Formindep.

Après avoir obtenu, sous pression du Formindep, une association qui promeut l’indépendance de l’information médicale, l’abrogration de la recommandation de 2008 de la Haute autorité de santé (HAS) sur la maladie d’Alzheimer, le Formindep repart en guerre. L’association juge que la nouvelle” recommandation de la HAS publiée en décembre 2011 n’est pas à l’abri des critiques. Pour le Formindep cette nouvelle” recommandation parait autant « sous influence » que la précédente…

La recommandation biaisée de 2008, abrogée grâce au Formindep
Dès mars 2009 le Formindep demandait à la Haute autorité de santé le retrait de la Recommandation de bonne pratique 2008 (RBP) sur le diagnostic et la prise en charge de la maladie d’Alzheimer au motif du défaut de transparence et d’indépendance de l’expertise en contradiction avec la législation en cours. En avril 2011 le Formindep obtenait du Conseil d’Etat l’abrogation de la recommandation sur le diabète de type 2. Ce qui amenait la HAS à retirer d’elle même celle sur l’Alzheimer,

Le Formindep estime que la nouvelle recommandation Alzheimer publiée en 2011 n’est pas meilleure que la précédente.
Parmi les griefs retenus par le Formindep , on trouve : 

  • Ni le groupe d’organisation de la recommandation, ni le président du groupe de travail ne sont identifiés.
  • L’ensemble des professionnels à qui s’adresse cette Recommandation n’est pas représenté dans le groupe de travail (il manque en particulier une représentation des psychomotriciens, travailleurs sociaux, service d’aide à domicile, kinésithérapeutes, pharmaciens).
  • Près de 70 % du texte de la recommandation 2011 a été recopié mot pour mot. Les ajouts, retraits, modifications, ne sont pas argumentés.
  • Aucun niveau de preuve n’est exposé pour aucune des affirmations de la recommandation.
  • Aucune évaluation du rapport bénéfice/​risque des prises en charges proposées ni aucune évaluation des qualités métrologiques des outils de mesure et de diagnostic ne sont proposées.
  • La Recommandation ne repose sur aucun argumentaire.
  • La Recommandation ne rapporte aucune bibliographie. Par conséquent aucune mise à jour bibliographique depuis celle réalisée pour la recommandation 2008 n’est disponible.
  • L’avis de la Commission de la Transparence (CT) d’octobre 2011 réévaluant à la baisse l’efficacité des médicaments anti-alzheimer n’est pas pris en compte.
Partager cet article

Sur le même sujet