Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Aide aux victimes : le garde des sceaux valorise le travail des professionnels

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 27/02/2012

0 commentaires

A l’occasion de la journée européenne des victimes du 22 février 2012, le ministère de la Justice et des Libertés a organisé une table-ronde sur le thème « L’aide aux victimes : des professionnels au service de toutes les victimes ». Michel Mercier, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés, a rappelé l’importance des professionnels qui apportent un soutien individualisé à chaque victime. Des vidéos ont été lancées sur internet (voir notre article) pour mieux faire connaitre le numéro national de l’aide aux victimes : le 08 Victimes.
Un guide vise à accompagner les victimes dans leur démarche.

La politique d’aide aux victimes est devenue une politique publique majeure. Le ministère de la Justice, les acteurs judiciaires, les auxiliaires de justice, les associations et fédérations d’aide aux victimes, les professionnels de santé : tous apportent leur compétence au service des victimes. La table ronde organisée par le garde des Sceaux a mis en lumière cette synergie collective dans un esprit d’amélioration constant de la prise en charge des victimes, au plus près de leurs besoins et de leurs attentes.

L’Inavem a présenté le fonctionnement de la plateforme « 08VICTIMES », premier maillon de la chaîne : il est le numéro national qui accueille et oriente toutes les victimes, quelles que soient leur préjudice, 7 jours sour 7, chaque jour de l’année, de 9h à 21h (et par messagerie en dehors de ces horaires). Entre sa création, en octobre 2001, et 2011, il a reçu plus de 250.000 appels. (voir 08VICTIMES).

Les professionnels présents ont pu échanger sur leurs pratiques. Si des variantes peuvent apparaitre dans les modes de prise en charge, tous étaient d’accord pour affirmer que l’écoute professionnelle permet la juste distance directement utile à la victime.

« Je veux mettre à l’honneur la professionalisation de l’aide aux victimes. » Soulignant le travail remarquable des différents acteurs de l’aide aux victimes, le garde des Sceaux a rappelé que malgré un contexte budgétaire contraint, le budget dédié à l’aide aux victimes reste de plus de 10 millions d’euros, 80% de plus qu’il y a dix ans.

Via les cours d’appel, le ministère de la Justice et des Libertés, subventionne 173 associations sur le territoire national. « Appeler le 08VICTIMES, c’est mobiliser des professionnels qui ont une réelle compétence à la prise en charge des victimes. »

Le guide Droit des victimes” dans sa version actualisée a pour objectif d’accompagner la victime dans toutes ses démarches, à toutes les étapes de la procédure, de la plainte, à la demande d’aide juridictionnelle jusqu’à l’indemnisation. En effet, ce guide répond à l’ensemble des questions que la victime d’infractions se pose : Où se renseigner ? Comment faire valoir ses droits ? Que faire pour être indemnisé ?

Lire le discours de Michel Mercier, Garde des sceaux

Partager cet article

Sur le même sujet