Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Grippe - personnes âgées : un vaccin un peu moins efficace cette année

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 05/03/2012

0 commentaires

L’épidémie touche 3 millions de personnes

Les autorités sanitaires sont confrontées à un souci particulier cet hiver avec le vaccin contre

la grippe. La +souche+ virale qu’il contient correspond à peu près — mais à peu près seulement — au virus qui circule en ce moment. Le vaccin est donc moins efficace cette année que les années précédentes, même s’il n’est pas inutile”, publie le Parisien.

Une situation évoquée dans un courriel du 23 février de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France (ARS-IDF) aux directeurs d’établissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad) dont Le Parisien produit un fac-similé.

On y parle des risques qu’entraîne cette souche majoritaire AH3N2 touchant particulièrement les personnes âgées, avec un risque de mortalité accrue”, note le quotidien. 

Autre inquiétude, la protection vaccinale vis-à-vis de cette souche n’est pas absolue”. Les mêmes informations ont été diffusées au niveau national par les différentes agences régionales de santé. Le vaccin, dont la composition est décidée de nombreux mois à l’avance par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), comporte une protection contre un virus H3N2, le principal virus en circulation actuellement. 

Mais actuellement il y a quelques variants du virus H3N2, différents de la souche vaccinale”, dit le professeur Bruno Lina, directeur du laboratoire de virologie et Pathologies Humaines (VirPath) à Lyon. De ce fait, la souche vaccinale est un peu moins performante, mais cela ne veut pas dire que le vaccin est inutile”, ajoute-t-il.

Le virus pandémique H1N1/2009, qui prédominait encore l’hiver dernier, avait en effet la particularité de n’avoir que très peu touché les plus de 65 ans, rappelle ce spécialiste. Le problème, dit-il, c’est que dans les institutions de personnes âgées (Ehpad), on sait que la vaccination du personnel est le moyen le plus efficace pour protéger les résidents”, plutôt que de s’en tenir à la seule vaccination de ces derniers.
Le Pr Lina rappelle également l’importance des précautions
d’hygiène du personnel qui contribuent à protéger les personnes âgées.
- port d’un masque quand on est enrhumé ;
- lavage des mains quand on passe d’un résident à l’autre pour les soins quotidiens
- etc.

L’épidémie de grippe poursuit sa progression, 3 millions de personnes touchées
Malgré les vacances scolaires et la fermeture des écoles dans les deux tiers de l’hexagone, l’épidémie de grippe poursuit sa progression en France métropolitaine, avec un peu plus de 3 millions de personnes déjà touchées, selon le réseau de surveillance des Grog.

L’épidémie pourrait atteindre son pic cette semaine, prévoit de son côté le réseau Sentinelles de l’Inserm.
La semaine dernière, l’incidence des cas de syndromes grippaux par les généralistes en France métropolitaine a été estimée à 565 cas pour 100.000 habitants (soit 359.000 nouveaux cas), au-dessus du seuil épidémique (147 cas pour 100 000.habitants), a indiqué le réseau Sentinelles.

Les incidences les plus élevées ont été notées en Nord-Pas-de-Calais (1.396 cas pour 100.000 habitants), Languedoc-Roussillon (1.162), Limousin (1.126), Auvergne (879), Champagne-Ardenne (659), Provence-Alpes-Côte-d’Azur (619), Franche-Comté (612) et Centre (503).

Partager cet article

Sur le même sujet