Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Saint Etienne met en place une crèche intergénérationelle

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 26/03/2012

0 commentaires

Ancrer la cohabitation des générations dans le quotidien

Résidence HortensiaA St-Etienne, la crèche intergénérationnelle les p’tits matrus” est installée boulevard Alfred Musset, au sein même du foyer-résidence pour personnes âgées Les Hortensias”.

La crèche, ouverte depuis le 10 octobre dernier, accueille une vingtaine d’enfants. 

En installant une crèche au rez-de-chaussée d’un foyer pour retraités, la ville de Saint-Étienne a voulu susciter des échanges intergénérationnels au quotidien. Deux à trois fois par jour, les petits partagent leurs moments d’éveil et activités avec les pensionnaires de la maison de retraite. Cette crèche associative a été inaugurée le 08 février.

C’est devenu un rituel. Chaque matin, plusieurs résidents de la résidence descendent les escaliers pour récolter sourires, coucous et mains collées sur la large baie vitrée séparant « Les Hortensias » d’une crèche aménagée au rez-de-chaussée, dans d’anciens logements de fonction du foyer que gère le Centre communal d’action sociale. 

L’arrivée en octobre des « P’tits matrus » – « les enfants », dans le parler stéphanois – a fait chuter la moyenne d’âge – jusqu’alors de 86 ans – et « apporté beaucoup de joie de vivre », se réjouissent les personnes âgées.

Chaque classe d’âge évolue dans un espace qui lui est propre. Marie-Martine Fuchs l’architecte de la crèche a inventé les zones de repos et de jeux ainsi que les chambrées nécessaires à l’accueil des petits. 

Mais aînés et enfants se retrouvent au cours du repas de midi, qu’ils peuvent partager, ou lors d’animations, parfois organisées dans les locaux de la crèche. Les enfants vont naturellement vers les personnes âgées. Les résidents y gagnent un contact affectif, les enfants une attention individuelle supplémentaire. 

La mairie de Saint-Étienne a mis en place une dizaine d’initiatives intergénérationnelles à la rentrée. Ainsi, des élèves de CE2 ont cours une fois par mois dans une maison de retraite, encadrés par les seniors. Mais les Hortensias ne sont pas une initiatives ponctuelles. Le but de l’opération est d’ancrer l’intergénérationnel dans le quotidien. Des ateliers de décoration, de lecture, de cuisine… permettent des échanges qui réjouissent les uns et les autres. 

Partager cet article

Sur le même sujet