Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

La Fondation des "Gueules cassées" étend ses missions aux pathologies neurodégénératives

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 02/04/2012

0 commentaires
La Fondation des Gueules cassées”, qui finance par des prix, des bourses d’études et des aides financières les travaux des
chercheurs et des établissements s’intéressant aux traumatismes de la face, de la tête et à leurs séquelles, va étendre ses missions aux pathologies neurodégénératives. Ces nouvelles missions sont précisées dans un arrêté paru au Journal officiel du 28 mars 2012 annonçant les modifications de ses statuts. Les maladies neurodégénératives les plus fréquentes sont la maladie d’Alzheimer
ainsi que la sclérose en plaques.

Le directeur général des Gueules cassées, Olivier Roussel, a précisé à l’AFP que la Fondation des Gueules cassées”, née en avril 2001, avait alors reçu une dotation de 40 millions d’euros de l’Union des blessés de la face et de la tête. Les produits financiers (un million d’euros par an) de cette dotation financent les missions de mécénat médical de la fondation, a ajouté M. Roussel.

L’Union des blessés de la face et de la tête (UBFT) a été créée en 1921 par trois anciens Poilus pour venir en aide aux quelque 15.000 soldats défigurés au cours de la Grande Guerre et qui avaient choisis de s’appeler Les Gueules cassées”.

Cette association ne bénéficie d’aucune subvention, ses ressources proviennent de la Française des Jeux dont elle est le deuxième actionnaire (9,23%) après l’Etat (72 %).Ce sont les Gueules cassées qui ont eu l’idée, dans les années 30, de créer les fameux dixièmes de la Loterie nationale, avant de devenir les promoteurs du Loto en 1976.

Partager cet article

Sur le même sujet