Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Allemagne envisage une taxe pour financer ses dépenses vieillesse

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 10/04/2012

0 commentaires

Une taxe sur les revenus des contribuables de plus de 25 ans

Le gouvernement allemand planche sur une stratégie” pour faire face au vieillissement de sa population, et envisage une taxe sur les revenus pour financer les coûts qu’il engendre, écrit le quotidien Die Welt mercredi.

Le gouvernement va présenter une +stratégie démographique+ globale après la pause de Pâques. Il s’agira du premier projet interministériel et à long terme présenté par un gouvernement pour prendre en compte le vieillissement de la population allemande”, a annoncé le journal Die Welt mercredi 4 avril.

L’une des mesures-phares, proposées par le parti conservateur CDU/CSU de la chancelière Angela Merkel, qui gouverne dans une coalition avec les libéraux du FDP, serait de créer une taxe sur les revenus des contribuables de plus de 25 ans qui permettrait de pérenniser le système de protection sociale.

Toujours selon Die Welt, le niveau de cette contribution, qui toucherait tous les types de revenus, n’a pas encore été décidé, mais pourrait aller jusqu’à 1%. La réserve financière ainsi créée doit permettre d’aplanir les déséquilibres dans la solidarité entre les générations”, poursuit le journal conservateur, citant un document du groupe de travail mis en place par la CDU/CSU.
Elle pourrait même être inscrite dans la Constitution, pour éviter le détournement des recettes générées à d’autres fins, précise-t-il encore.

Avec un taux de fécondité parmi les plus bas du monde et un âge moyen parmi les plus élevés, la démographie fait figure de bombe à retardement pour l’Allemagne, pesant sur son potentiel de croissance et sur les finances publiques.

Les prévisions démographiques voient la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus passer de 20% actuellement à 34% en 2060. A cette date, le nombre de septuagénaires sera le double de celui d’enfants qui naissent.

Partager cet article

Sur le même sujet