Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Retraite : les projets des candidats à la présidentielle 2012

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 16/04/2012

0 commentaires

Age de départ, système par points, financement

Revenir à la retraite à 60 ans, revoir la durée de cotisation, voire instaurer un système par points ? Tous les candidats, à l’exception Nicolas Sarkozy, veulent modifier d’une façon ou d’une autre la réforme des retraites de novembre 2010.

RETOUR A L’AGE LEGAL DE LA RETRAITE60 ANS

  • Nathalie Arthaud (LO) et Philippe Poutou (NPA): retour à l’âge légal de la retraite à 60 ans et aussi retour aux 37,5 années de cotisation.
  • Jean-Luc Mélenchon (FG): négociation sur une réduction de la durée de cotisation avec les syndicats. Pension minimum égale au smic (qu’il veut porter à 1.700 euros bruts) et à 75% du salaire d’activité calculé sur les 10 meilleures années. Extension de la pension de réversion aux pacsés.
  • Marine Le Pen (FN): durée de cotisation limitée à 40 ans, avec possibilité de partir avant 60 ans pour les mères d’au moins trois enfants ou d’un enfant handicapé.
  • Eva Joly (EELV): 41,5 ans de cotisation mais des majorations en faveur des mères de famille.

RETOUR PARTIELLA RETRAITE60 ANS

  • François Hollande (PS): permettre par décret, avant juillet, un départ à 60 ans à taux plein pour les personnes ayant commencé à travailler à 18 ans et cotisé 41 annuités”. Puis dès le mois d’août, négociations avec les partenaires sociaux sur l’âge de départ, la pénibilité, les carrières fractionnées …
  • Nicolas Dupont-Aignan (DLR): permettre à ceux ayant cotisé 41,5 ans de partir avant 62 ans voire à 60 ans. Puis réforme systémique (voir plus bas).

AUTRES MODIFICATIONS DE LA REFORME DE 2010

  • François Bayrou (Modem): Revenir à 65 ans pour le taux plein au lieu de 67, dans l’attente d’une réforme systémique.
  • Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès): départ avant 62 ans pour ceux ayant commencé à travailler tôt, avec 41,5 ans de cotisations. Revalorisation immédiate des retraites avec instauration d’un plancher minimum équivalant progressivement au smic.

MAINTIEN DE LA REFORME DE 2010

  • Nicolas Sarkozy (UMP): Age légal de départ progressivement repoussé de 60 à 62 ans, et de 65 à 67 ans pour une pension sans décote. Déficit du régime général des retraites résorbé en 2017, mais financement non assuré ensuite. Versement des pensions le 1er du mois au lieu du 8, à compter du 1er juillet.

SYSTEME PAR POINTS

  • François Bayrou : instaurer dans un délai de plusieurs années un régime de retraite par points ou de comptes notionnels, comme en Suède ou en Italie, fondé sur le principe de répartition et sur des droits individuels acquis par le salarié”.
    Ce système, prôné également par la CFDT, permettrait de choisir sa date de départ, prendrait en compte la pénibilité, tout en encourageant les départs tardifs : davantage d’annuités, davantage de points. Rachat de points possible. Dans les trois ans, rééquilibrer” progressivement les petites retraites” (agriculteurs, commerçants, conjoints).
  • Nicolas Dupont-Aignan : créer un système par points unifié avec prise en compte de la pénibilité et fixation d’un minimum retraite.

LE FINANCEMENT DES RETRAITES

Le plus gros du financement continuera de reposer sur les salaires au moyen de cotisations patronales et salariales. 

  • François Hollande veut les augmenter de 0,1 point avant juillet.
  • Des candidats veulent faire appel à d’autres sources : taxes douanières et économies sur les prestations aux immigrés pour Marine Le Pen, taxation du capital et des profits des entreprises pour les candidats à gauche de la gauche”.
    A terme pour Arthaud, l’imposition du capital doit permettre de verser un salaire à vie aux salariés.

Partager cet article

Sur le même sujet