Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées : une résidente expulsée sans préavis de l'hôpital local d'Is sur Tille

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 14/05/2012

0 commentaires

La direction fait état d’un conflit avec la famille

Une résidente a été expulsée sans préavis de lhôpital local d’Is sur Tille en Côte d’or.

Une résidente de l’Ehpad du centre hospitalier d’Is sur Tille atteinte de la maladie de Huntington, maladie génétique et orpheline très invalidante, a été expulsée” de la chambre qu’elle occupait depuis cinq ans. Selon la famille, l’EHPAD (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) a décidé de mettre un terme à son contrat de séjour invoquant « qu’il ne pouvait plus assurer la sécurité de la personne ».

Dans une lettre aux députés et sénateurs , la Fédération Nationale des Associations de Familles et Personnes Agées (FNAPAEF) alerte sur « la recrudescence des expulsions arbitraires de résidents désorientés ou en perte d’autonomie dans les EHPAD » et dénonce « le choc psychique et affectif dont les conséquences sont dramatiques ».

La direction de l’établissement fait état d’un conflit permanent avec la famille.

Droit de réponse de la famille — reçu le 20 mai 2012

Droit de réponse de l’association Association Huntington Espoir Grand Est qui nous fait également part du commentaire suivant :
ces problèmes sont de plus en plus fréquents, les structures françaises (à part la structure de Cuvry en Moselle) n’étant pas prévues pour recevoir des patients atteints de pathologies neuro dégénératives (notamment problèmes de manque de personnel et de formation), contrairement aux pays limitrophes”.

Partager cet article

Sur le même sujet