Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

« Le vieillissement actif - regards pluriels »

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 21/05/2012

0 commentaires

Revue Belge Les Politiques sociales”

Vieillissement actif regards plurielsLe vieillissement des populations et le vieillissement individuel a donné naissance au sein d’organisation internationales à la notion, reprise par l’OMS en 2002, de vieillissement actif” ou active ageing, en tant que opportunité” pour affronter non pas des problèmes” mais des défis.

Ce numéro des « Politiques sociales » consiste précisément à montrer les multiples visages du vieillissement actif” en cette année 2012 consacrée Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations, sont abordées.

C’est en référence à d’autres approches normatives internationales du vieillir que se développe le vieillissement actif” : on parle de productive, successful, healthy ageing, de ageing well ou de bien vieillir”. Le vieillissement actif” vient aussi soutenir des politiques maintien au domicile par l’intermédiaire des nouvelles technologies.

Pluralité parce que les références du vieillissement actif s’appuient et sur les travaux de l’OMS et sur ceux de la Commission européenne. A l’origine de ce terme on souligne également la diversité des sources internationales. La perception du vieillissement actif” varie en fonction du chercheur qui peut le décliner dans des domaines aussi variés que le maintien à domicile, l’aménagement urbain …

L’intention est d’ouvrir les yeux sur cette notion porteuse de promesses, mais aussi de limites,
limites qui émergent à mesure que le vieillissement actif” est mis à l’épreuve du réel. Prudence donc. La pluralité de regards vise à faire percevoir le « vieillissement actif davantage comme un objet de recherche à penser. Certaines contributions soutiennent le vieillissement actif, d’autres tendent à le déconstruire.
Un travail collectif qui peut permettre de mieux juger de la pertinence politique, scientifique et citoyenne de cette notion.



L’ouvrage comprend 4 axes :

- le vieillissement actif en emploi : deux articles abordent ce thème de manière originale.
- le bénévolat : alternative ou pâle copie du vieillissement actif en emploi ?
- des voies innovantes : la recherche de la qualité de vie.
- l’expérience du vieillissement actif : entre utopie et réalité.

Sommaire
• Le vieillissement actif — Présentation Thibauld Moulaert et Dimitri Léonard
• Le vieillissement actif sur la scène internationale : perspectives méthodologiques pour l’étude d’un référentiel polymorphe — Thibauld Moulaert, Jean-Philippe Viriot Durandal
• L’entreprise, au centre du vieillissement actif” ? Les enseignements de la Belgique — Dimitri Léonard
• Les raisons du travail post-retraite en Tunisie — Lassaad Labidi
• Le volontariat, composante du vieillissement actif ? — Marie-Paule Connan Debunne
• Quel(s) bénévolat(s) pour les seniors à l’échelle européenne ? De la recherche de bonnes pratiques” à la bonne pratique de la recherche — Marielle Poussou-Plesse
• Vieillissement actif et formation tout au long de la vie. Perspectives croisées — Aline Chamahian
• Technologies pour les personnes âgées et politiques européennes — Stéphanie Carretero, Jorge Garcès, Irène Monsonis-Payà
• Le projet Villes-amies des aînés au Québec” — Mario Paris, Suzanne Garon, Marie Beaulieu
• Le senior sportif, une nouvelle figure du bien vieillir ? — Pia-Caroline Henaff-Pineau
• Vieillissement actif et aînés handicapés au Québec : duo du possible ou mirage ? — Emilie Raymond, Amada Grenier
• Après le travail : quel sens les individus donnent-ils à leurs activités ? — Sara Ramos
• Regard éthique sur le vieillissement actif — Catherine Bert

Pour commander

Partager cet article

Sur le même sujet