Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Service public, T2A, convergence : la FHF poursuit son tour de France

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 21/05/2012

0 commentaires

et interpelle le nouveau ministre de la santé

Avec sa plateforme2012-2017, « Le service public de santé : une ambition pour la France, la FHF a exposé dès le début de l’année sa vision globale du service public de santé pour le prochain quinquennat. Elle présente sa politique, ses recommandations et priorités dans les régions pour « créer un lien de confiance avec les hospitaliers » comme l’a rappelé le 14 mai à Marseille Frédéric Valletoux président de la FHF.

Pour garantir un service public de grande qualité, des réformes de fond sont nécessaires. La FHF a formulé des propositions qui visent à remettre la santé au cœur des politiques publiques et à redessiner la place et l’avenir de l’hôpital public.
Elle porte aujourd’hui ce message auprès du nouveau ministre de la santé attendu sur des questions sensibles : garantir l’accès aux soins, élaborer dans chaque région un plan national des priorités de santé publique ;accélérer les coopérations entre les professionnels de santé, de rénover le dialogue social entre établissements de santé et médico-sociaux, donner un nouvel élan au modèle des centres hospitaliers universitaires, conférer de nouveaux droits aux représentants des patients. 

La mise en œuvre d’une réforme de la perte d’autonomie ayant pour objectifs d’optimiser les parcours et de limiter les restes à charge pour les résidents et leurs familles fait partie des demandes de la FHF qui s’est aussi prononcée en faveur d’un arrêt de la convergence tarifaire entre hôpitaux publics et cliniques privées. « Il faut faire évoluer le système de financement de l’hôpital public pour inciter aux coopérations, valoriser les parcours de soins, financer justement les missions de service public et éviter les effets inflationnistes du système actuel » insiste Gérard Vincent, délégué général de la FHF

Pour la FHF, la T2a ne doit plus constituer le socle principal de financement mais la logique sous-tendue par le mécanisme de celle-ci n’est pas remise en question. Parallèlement à l’arrêt de la convergence tarifaire, la FHF préconise que le financement par l’assurance maladie soit réservé uniquement aux établissements exerçant des missions de service public et d’intérêt général. « Le service public, c’est la seule lumière allumée, qui demeure quand tout est éteint. C’est ce qui reste, au cœur du pacte républicain », rappelle Jean-Paul Segade, directeur général de l’AP-HM qui conclut « Avec du courage et de la confiance, l’hôpital peut relever de grands défis. »

Retrouver notre article

Partager cet article

Sur le même sujet