Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le Plan canicule 2012 est activé depuis le 1er juin

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 04/06/2012

0 commentaires

Les premières mesures de veille du plan national canicule 2012 ont été mises en place vendredi, avec notamment une surveillance
météorologique accrue et un dispositif d’information du public comprenant un numéro vert”, a indiqué vendredi le ministère de la Santé. Lancé en 2004 après la mort de 15.000 personnes lors de la canicule de 2003, est déclenché comme d’habitude le 1er juin.
Cette veille saisonnière sera automatiquement désactivée le 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son maintien”, précise le communiqué commun du ministère de la santé et de l’Institut national de veille sanitaire.

Le plan canicule vise à protéger particulièrement les personnes âgées (en établissement ou à domicile), les personnes handicapées, les jeunes enfants et les personnes sans abri. Il s’appuie sur cinq grands axes :
- la mise en œuvre des mesures de protection des personnes à risque hébergées en institutions (établissements accueillant des personnes âgées, établissements pour personnes handicapées) ou hospitalisées en établissements de santé.
- le repérage individuel des personnes à risque, grâce au registre des personnes fragiles ou isolées tenu par les communes.
- l’alerte, sur la base de l’évaluation biométéorologique faite par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire (InVS).
- la solidarité vis-à-vis des personnes à risque, mise en œuvre grâce au recensement et aux dispositifs de permanence estivale des services de soins et d’aide à domicile et des associations de bénévoles.
- le dispositif d’information et de communication, à destination du grand public, des professionnels et des établissements de santé.

Le niveau de veille saisonnière correspond à la mise en oeuvre du dispositif de veille biométéorologique, assuré par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire, qui permet de détecter la survenue d’une canicule”, ainsi qu’à l’activation du numéro vert 0 800 06 66 66.
Pour parler de canicule, rappelle le ministère il faut atteindre un certain niveau de chaleur, différent selon les endroits de France, jour et nuit pendant au moins trois jours. Par exemple, 31 degrés le jour et 21 degrés la nuit à Paris.

Le ministère chargé de la santé et l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) ont réalisé des dépliants et des affichettes et les diffusent auprès du public local, des personnes particulièrement à risques ainsi qu’aux partenaires et relais (medias, associations, collectivités locales…).

En cas d’alerte, les fiches du plan national délivre les recommandations à suivre par les différentes institutions et établissements.

Les numéros d’urgence à connaître
- Canicule info service 0 800 06 66 66
- le 15 (Samu),
- le 18 (Pompiers),
- le 112 (numéro d’urgence unique européen).


Pour aller plus loin sur le site du ministère de la santé

Partager cet article

Sur le même sujet