Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées : premier test d'un vaccin anti Parkinson

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 11/06/2012

0 commentaires

Un test mené sur 32 patients

Un premier test sur des patients pour un vaccin thérapeutique contre la maladie de Parkinson a été lancé en Autriche, une première mondiale”, a annoncé mardi la société de biotechnologie autrichienne Affiris.

La première étude clinique au monde pour le développement d’un vaccin contre la maladie de Parkinson a été lancée par Affiris”, a indiqué la société dans un communiqué. Le vaccin thérapeutique, appelé PD01A, s’attaque à une protéine, l’alpha-synucléine, qui joue un rôle important dans le développement et la progression de la maladie. Le PD01A doit éduquer le système immunitaire pour qu’il génère des anticorps dirigés contre l’alpha-synucléine”, a expliqué Affiris.

Le vaccin offre pour la première fois la perspective d’un traitement des causes de la maladie de Parkinson”, et non pas seulement de ses symptômes, a précisé la société. Selon l’état actuel des connaissances, la maladie de Parkinson est causée par des dépôts dans le cerveau d’alpha-synucléine sous forme pathologique. Une réduction des dépôts de cette protéine pourrait avoir des effets bénéfiques sur l’évolution de la maladie, selon Affiris.

Le PDG de la société, Walter Schmidt, a ajouté : Pour la première fois au monde, l’immunothérapie est appliquée au traitement de la maladie de Parkinson”, cité dans le communiqué. Le vaccin est entré dans la phase I de son test clinique, mené sur 32 patients dans une clinique viennoise. Il s’agit d’abord de déterminer la sûreté et la tolérabilité du PD01A pour l’être humain.

Chaque patient est testé sur 12 mois et l’étude est prévue pour durer jusqu’à la fin 2013, a indiqué le responsable médical de cette étude pour Affiris, Achim Schneeberger. Cette étude a reçu le soutien financier de la fondation de l’acteur américain Michael J. Fox, lui-même atteint de la maladie de Parkinson, à hauteur de 1,5 millions de dollars, a ajouté Affiris.

Partager cet article

Sur le même sujet