Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Maltraitance des personnes âgées: la Croix Rouge met en place une équipe mobile

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/06/2012

0 commentaires

Agir comme tiers extérieur

La Croix-Rouge a mis en place un dispositif contre la banalisation de la maltraitance « ordinaire”, au sein des établissements notamment.

L’initiative a été lancée en avril 2012. Une équipe mobile a été constituée qui a pour vocation d’aller sur le terrain pour prévenir les situations de maltraitance, contre les personnes âgées, notamment au sein de ses établissements. 

Alice Casagrande, directrice adjointe en charge de la bientraitance à la Croix-Rouge a déclaré au quotidien La Croix que « trop souvent, notamment en gérontologie, on a tendance à tout expliquer par un problème de manque de moyens ou de formation du personnel. C’est légitime, mais l’un des enjeux est aussi de convaincre que, face à des situations souvent délicates, le silence n’est pas solution. »

Dans un petit guide rédigé en 2011, la Croix-Rouge explique que : rentrer dans une chambre sans frapper, retirer la sonnette à une personne ou la mettre sous sédatifs pour ne plus être dérangé, faire les gestes à la place d’un résident pour gagner du temps… sont des actes de maltraitance.
Face à un collègue dont le comportement est perturbé par l’alcool, face à une aide-soignante qui hurle sur les patients … le silence n’est pas la solution.
Mais la crainte de passer pour un « délateur » ou la crainte de perdre son emploi peuvent bloquer les langues. 

L’équipe mobile « bientraitance », a ainsi pour vocation de se déplacer dans les établissements accueillant des personnes âgées, des enfants, des personnes handicapées ou en situation de précarité pour agir en tant que tiers extérieur et débloquer des situations. 

Partager cet article

Sur le même sujet