Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Jean-Marc Borello du Groupe SOS veut réinventer la maison de retraite

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 18/06/2012

0 commentaires

Redonner la parole aux résidents et imaginer de véritables lieux de vie

Jean-Marc BorelloJean-Marc Borello est un patron pas comme les autres. Ancien éducateur spécialisé ayant accompagné des adolescents en difficultés, puis dirigé l’entreprise de Régine (boites de nuit), il a même eu uen expérience en cabinet ministériel sur les questions d’insertion. Il est à la tête d’un groupe qui allie intérêt général, efficacité et rentabilité.

Sa personnalité, son franc parlé, sa tenacité, l’ont toujours porté. Personne n’est jamais au bout de son histoire” estime cet humaniste, séducteur, grand fumeur, à l’allure décontractée.
Il sait attirer et s’entourer des meilleurs (financiers, médecins, gestionnaires, communiquants…) pour proposer des services exigeants, de qualité, rentable dans le sens de l’interêt général.

En 28 ans, son groupe SOS est devenu une référence avec plus de 10 000 salariés et 560 millions d’euros de budget, offrant des services variés dans les secteurs de l’éducation, la santé, le logement, l’emploi…

Après avoir relevé les défis des soins d’excellence pour tous, lutter contre les exclusions (logement et hébergement des plus démunis, accompagnement de personnes en situation de handicap, atteintes du VIH ou souffrant d’addictions), garantir les mêmes chances à chaque enfant, favoriser l’accès aux savoirs et savoir-faire, insérer par l’activité économique, délivrer des conseils et services en développement durable, promouvoir nos valeurs à travers nos médias et développer une autre idée de la finance, le groupe SOS relève aujourd’hui le défi du grand âge. 

Son expérience auprès des jeunes, des malades du sida, des personnes en situation d’exlusion sociale l’amène à proposer des solutions alternatives, innovantes aux pouvoirs publics : appartements thérapeutiques, services à domicile pour situations complexes, maisons-relais ou pensions de familles avec Xavier Emmanuelli. Depuis 10 ans, le groupe SOS réfléchit aux solutions pour le grand âge. Il s’est rapproché d’acteurs associatif des maisons de retraite (Alpha Santé et Hospitalor) et gère maintenant une cinquantaine d’EHPAD : établissement pour personnes âgées dépendantes, à tarifs abordables et prestations de qualité (restauration, animations sociales, activités physiques adaptées…). Il réfléchit en filière sur un territoire donné : pour accompagner à domicile et proposer des solutions jusqu’à l’établissement médicalisé, avec des équipes pluridisciplinaires qui travaillent ensemble.

Jean-Marc Borello se dit choqué par le peu de cas que l’on fait à la parole des vielles personnes, qui entrent en établissement, souvent sans donne rleur accord. Il apprécie peu la logique hygiéniste qui sclérose et aseptise jusque les relations. Dans ses logements pour jeunes difficiles, la question des système anti-fugue a été dépassée, pourquoi ne le serait-elle pas pour les personnes malades, désorientées ?

Avec son œil neuf en gérontologie, son énergie, son engagement, il veut faire évoluer les filières de service et les maisons de retraite en véritables lieux de vie, accessibles, de qualité, où les personnes déploient leurs projets.
Une nouvelle ambition pour ce groupe à vocation solidaire. 

Interview de Jean-Marc Borello

En savoir plus sur le groupe SOS : et le livre SOS contre toutes attente” entretien avec Jean-Marc Borello aux éditions Rue de l’Echiquier.


Partager cet article

Sur le même sujet