Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Personnes âgées : l'Académie de médecine s'inquiète des prescriptions de médicaments

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 18/06/2012

0 commentaires

Hiérarchiser les pathologies pour limiter les prescriptions

La prescription de médicaments aux personnes âgées doit mieux tenir compte des polypathologies et des effets indésirables qui augmentent avec l’âge, a averti mardi 13 juin, lAcadémie de médecine.

Il existe une relation entre le nombre de médicaments consommés et la survenue d’un effet indésirable médicamenteux” rappelle l’Académie en préambule à une série de recommandations destinées aux pouvoirs publics et aux médecins.

Les recommandations visent les patients âgés de plus de 75 ans, soit 5,8 millions de personnes au 1er janvier 2011 ainsi que les plus de 65 ans atteints de plusieurs pathologies. Ces malades sont fréquemment atteints de plusieurs maladies, le plus souvent chroniques, nécessitant la prise concomitante de plusieurs médicaments, et ont une sensibilité accrue aux accidents médicamenteux.

Près des trois quarts des médicaments prescrits aux personnes âgées en France sont des médicaments cardio-vasculaires, des psychotropes et des antalgiques. L’âge ne contre-indique généralement pas un traitement médicamenteux mais impose d’en adapter les objectifs et les modalités” écrit l’Académie qui recommande notamment aux pouvoirs publics d’établir une liste de médicaments potentiellement inadaptés aux personnes âgées.

Elle propose également une meilleure formation des étudiants en médecine ainsi que d’inclure, autant possible, un nombre significatif de personnes âgées dans les essais thérapeutiques visant à l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché (AMM).

Les prescripteurs sont pour leur part invités à hiérarchiser les différentes pathologies pour limiter les prescriptions aux médicaments indispensables. Ils doivent également établir la liste complète de tous les médicaments réellement consommés y compris en automédication pour éviter au maximum les effets iatrogènes (induits par le traitement) et réévaluer l’utilité de chaque médicament avant de renouveler une ordonnance.

La fonction rénale, qui peut s’altérer avec l’âge, fait partie des éléments à surveiller lors d’un traitement.

Partager cet article

Sur le même sujet