Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Le sentiment d'être seul affecte la longévité des personnes âgées

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/06/2012

0 commentaires

Mais le sentiment de solitude ne doit pas être confondu avec la dépression dit une étude américaine

Une étude démontre que le sentiment de solitude affecte la longévité des personnes âgées

La revue américaine Archives of Internal Medicine a publié le 20 juin 2012, les résultats d’une nouvelle étude de l’université de Californie, à San Francisco (UCSF) sur le sentiment de solitude chez les personnes âgées et le risque qu’il comporte pour la santé. Pour étudier l’effet de la solitude sur les personnes âgées, les chercheurs californiens ont évalué les données d’une étude représentative nationale, appelée Health and Retirement Study, menée sur le vieillissement entre 2002 et 2008.

Les chercheurs ont établi qu’il n’existe aucun rapport entre la solitude et le fait de vivre seul. Sur les 43% des sujets se sentant seuls, 18% seulement vivaient seuls. 

Les résultats montraient que les sujets se sentant seuls avaient un taux de risque de 1,59 ou 59% de risque de voir leur santé décliner rapidement. La médecine classique n’établit pas de lien direct entre la subjectivité et la santé ” a déclaré le responsable de l’étude, le Dr Carla Perissinotto. Il est en fait frappant de constater que le sentiment de solitude peut être corrélé avec un taux de décès accru et un déclin des capacités fonctionnelles.”

Selon les chercheurs, l’effet de la solitude sur les personnes âgées diffère de celui de la dépression. Le sentiment de solitude peut toucher des personnes totalement fonctionnelles. En revanche, les personnes souffrant de dépression n’ont aucune motivation, aucune énergie et sont malheureuses. 

Partager cet article

Sur le même sujet