Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Les fruits riches en fibres ralentissent la progression des affections parodontales

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 25/06/2012

0 commentaires

Kiwis séchés, figues sèches, pommes deshydratées.…

Les fruits secs, riches en fibres, conservent une bonne dentition aux personnes âgées

La prévalence de la parodontite, maladie inflammatoire chronique du tissu de soutien des dents, augmente avec l’âge et toucherait près de 20% des plus de 75 ans. C’est la plaque dentaire qui semble en être le principal facteur de risque. Toutefois, le mode d’alimentation, et en particulier les apports en fibres, auraient également un rôle non négligeable dans la survenue de problèmes gingivaux. 

Une cohorte de 625 sujets, dont 421 d’entre eux étaient âgés de moins de 65 ans (moyenne 58 ans) et 204 avaient plus de 65 ans (moyenne 70 ans), a été suivie depuis 1984 avec des examens médicaux et dentaires réguliers jusqu’en 2009. Des questionnaires d’habitudes alimentaires étaient également renseignés à cette occasion, incluant des précisions particulières concernant les apports en fruits et légumes. La progression de la parodontite a été définie par une perte d’os alvéolaire de 40% ou plus au niveau de chacune des dents, par des poches d’une profondeur de 2 mm ou plus ou par une perte de dents. 

Les apports en fibres étaient jugés satisfaisants lorsque chaque portion de nourriture contenait au moins 2,5 g de fibres alimentaires. Au départ, la consommation globale de fibres était inversement associée au nombre de dents susceptibles de saigner et à la présence de tartre. Après prise en compte d’un certain nombre de paramètres (’âge, consommation de tabac et de café, présence de tartre et de caries, apports en vitamines, brossage des dents), il apparaissait que pour chaque portion de nourriture suffisamment riche en fibres, le risque de perte d’os alvéolaire et de chute des dents était respectivement diminué de 24 et 28%chez les plus de 65 ans .

Seule la consommation de fruits riches en fibres était significativement associée à un moindre risque de progression de la parodontite. Diverses hypothèses ont été avancées pour expliquer cette action bénéfique des fruits riches en fibres dont notamment les effets positifs sur la régulation de la glycémie, un effet mécanique sur le dépôt de tartre ou la production de salive. La consommation de fruits pourrait aussi tout simplement être le reflet d’une alimentation saine et d’une bonne hygiène de vie.

Publié en Juin 2012
Auteur : L. Teillet — Hôpital Sainte-Périne, Paris
Références : Schwartz N et al. J Am Geriatr Soc. 2012;60:676 – 683

Partager cet article

Sur le même sujet