Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Maltraitance institutionnelle : des résidents de maison de retraite victimes de mauvaises conditions d'accueil

Auteur Rédaction

Temps de lecture 2 min

Date de publication 02/07/2012

0 commentaires

Un résident mordu par un rat à Rennes, un établissement fermé près de Beziers

  • Un résident d’une maison d’accueil spécialisée de Rennes a été mordu aux lèvres et aux jambes par un rat qui s’était introduit dans son lit, a révélé vendredi 29 juin le syndicat SUD, dénonçant l’état catastrophique” de cet établissement et le manque de fonds pour sa rénovation.

L’incident s’est produit le 6 mai à la maison d’accueil spécialisée dépendant du centre hospitalier Guillaume-Régnier de Rennes, et accueillant une vingtaine de handicapés mentaux lourds. Cet événement innommable est la marque dramatique de l’état catastrophique de cet établissement”, a déploré dans un communiqué le syndicat, selon qui l’Agence régionale de santé n’avait pas tenu ses promesses” de rétrocéder 300.000 euros par an pour financer des travaux de rénovation”.

La direction de l’hôpital a confirmé l’incident et assuré que des mesures avaient été prises pour qu’il ne se reproduise pas. Nous ne nions pas la gravité de ce qui s’est passé, mais il n’y a pas de problème d’insalubrité ou d’hygiène dans ce lieu de vie”, a déclaré la directrice adjointe à la communication, Anaïs Jehanno.

La maison d’accueil, située à Thorigné-Fouillard, en périphérie de Rennes, se trouve près d’une ferme et d’un centre équestre, ce qui peut expliquer l’irruption de rats. Toutes les mesures de dératisation nécessaires ont été prises le jour même”, a‑t-elle assuré.

Le résident, lourdement handicapé, ne s’est pas réveillé et n’a pas criélors des morsures. Celles-ci n’ont cependant pas eu d’incidence et n’ont pas nécessité d’hospitalisation”, a précisé Mme Jehanno. Construite au début des années 1970 et composée de pavillons, la maison d’accueil spécialisée est en cours de rénovation”, a‑t-elle indiqué.

  • L’agence régionale de santé (ARS) de Languedoc Roussillon a annoncé le 22 juin 2012 la fermeture à titre conservatoire de la Maison de retraite « Les jardins de Flore » à Lespignan. Cette décision a été prise à la suite d’un avis défavorable de la commission d’arrondissement de Béziers. 

Une inspection réalisée le 8 juin par un médecin et deux inspecteurs de l’agence régionale de santé, accompagnés d’un officier préventionniste du SDIS, a conclu à de graves défaillances a constaté lors de l’inspection, que les conditions d’accueil et d’installations des personnes âgées n’étaient en rien compatibles avec leur état de santé. 

L’établissement ne remplissait aucune des prescriptions suivantes :
- Pas d’autorisation pour accueillir des personnes âgées dépendantes.
- Pas de possiblité d’organiser les soins en fonction de l’état de santé des personnes accueillies.
- Les locaux, vétustes, sont inadaptés aux exigences de sécurité incendie, notamment pour des personnes vulnérables.
- Les normes d’hygiène ne sont pas respectées

L’ARS a pris des mesures pour reloger les résidents dans d’autres établissements de l’agglomération.

Partager cet article

Sur le même sujet