Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Génériques contre tiers payant, sinon rien

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 22/07/2012

0 commentaires

L’heure est aux économies

A compter du 23 juillet 2012, pour bénéficier du tiers payant, chaque patient devra accepter que son pharmacien lui délivre des médicaments génériques à la place des médicaments de marque.

Ce dispositif concerne tout le monde même les personnes qui …

- bénéficient de la CMUC, ou de l’AME,
- sont prises en charge au titre d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle
- sont en affection de longue durée.
Les patients qui refusent les médicaments génériques devront payer leurs médicaments chez le pharmacien. Ils se feront ensuite rembourser les médicaments de marque auprès de leur Caisse d’Assurance Maladie, en lui adressant la feuille de soins sur laquelle elles auront été obligé de coller les vignettes.

Existe-t-il des exceptions ?
Oui. Le médecin prescripteur peut dans des cas exceptionnels s’opposer à la délivrance d’un générique. Il devra alors indiquer la mention « non substituable » de manière manuscrite sur l’ordonnance, en face de la spécialité.
Partager cet article

Sur le même sujet