Aller sur la navigation Aller au contenu principal Aller sur la recherche

Alzheimer: Pfizer et Janssen arrêtent un essai clinique qui a échoué

Auteur Rédaction

Temps de lecture 1 min

Date de publication 28/07/2012

0 commentaires

Aucune amélioration des capacités cognitives”

Le numéro un mondial du médicament Pfizer a annoncé lundi 23 juillet qu’il mettait fin avec son partenaire Janssen (filiale de Johnson and Johnson) à un essai clinique avancé sur un médicament contre la maladie d’Alzheimer. Les résultats de cet essai clinique sur un anticorps baptisé bapineuzumab étaient attentus avec fébrilité par la communauté médicale et les analystes financiers. Les deux laboratoires ont affirmé qu’ils poursuivaient les recherches sur cette molécule.

Les objectifs cliniques n’ont pas été atteints au cours d’un essai clinique de phase III” (sur des patients) mené par Pfizer et les laboratoires Janssen avec l’injection en intraveineuse de la molécule bapineuzumab” chez des patients atteints de stades léger à modéré” de la maladie d’Alzheimer et porteurs du gène ApoE4, qui accroît les chances d’avoir la maladie, explique Pfizer dans un communiqué.

Pfizer et Janssen mènent en parallèle des essais sur le bapineuzumab sur des patients porteurs et non porteurs du gène ApoE4, aux Etats-Unis pour Janssen et en Europe pour Pfizer.

L’essai qui a échoué, ne produisant aucun effet bénéfique des capacités cognitives des patients, était mené par Janssen sur des porteurs du gène aux Etats-Unis.

Nous reconnaissons que la maladie d’Alzheimer est très complexe mais Pfizer, aux côtés de notre partenaire Janssen, reste décidé à faire avancer la science” dans ce domaine, a ajouté le géant pharmaceutique. Puisque l’efficacité de cette étude clinique n’a pas été démontrée” chez les patients testés, Janssen et Pfizer ont décidé que les participants à cette étude (…) ne recevraient plus de dose de bapineuzumab” mais qu’ils recevraient une évaluation de suivi”, précise le communiqué.

Toutes les autres études menées par Janssen et Pfizer sur le bapineuzumab continuent comme prévu”, poursuit-il.

Les résultats pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer légers à modérés non porteurs du gène ApoE4 devraient être annoncés plus tard cet été”, note le communiqué. Le bapineuzumab est un anticorps qui cible la protéine beta-amyloid, qui a un effet toxique sur le cerveau et qui est jugée centrale dans la maladie d’Alzheimer.

L’action de Pfizer reculait de 0,85% à 23,40 dollars et celle de Johnson and Johnson de 0,50% à 67,77 dollars vers 22H15 GMT lors des échanges électroniques suivant la fermeture de Wall Street.

Partager cet article

Sur le même sujet